Anthony Lopes, le gardien de Lyon.
Anthony Lopes, le gardien de Lyon. | AFP

Lyon, accroché à Lorient (1-1), ne s'échappe pas en tête de la Ligue 1

Publié le , modifié le

Après les nuls de Marseille et de Paris à domicile, l’OL a dû se contenter d’un nul à Lorient (1-1) dimanche soir, en clôture de la 25e journée de Ligue 1. Le leader lyonnais conserve un point d’avance sur ses deux dauphins. Menés au score en début de seconde période, les Gones ont égalisé dans le dernier quart d’heure par Clinton Njie.

L’occasion était trop belle. Et le leader lyonnais l’a partiellement manquée. En ramenant un nul de Lorient (1-1) dimanche soir, l’OL n’a pas pleinement exploité les contre-performances marseillaise et parisienne à domicile. L’OM et le PSG, accrochés respectivement par Reims (2-2) et Caen (2-2), sont toujours à deux longueurs du leader lyonnais à l’issue de la 25e journée.

Les résultats de la 25e journée

Le classement

L’avance de l’OL sur ses deux dauphins se serait gonflée à quatre unités si l’équipe d’Hubert Fournier avait fait le plein au Moustoir. Mais sur le synthétique lorientais, les Gones ont « fait de la merde » en première période, pour reprendre les termes crus de Christophe Jallet à la pause, au micro de Canal+. La domination lorientaise s’est matérialisée par trois occasions franches pour Benjamin Jeannot. Toutes manquées. L’attaquant des Merlus a d’abord buté sur Anthony Lopes, suppléé par Samuel Umtiti sur sa ligne (2e). Jeannot a ensuite raté de peu le cadre, sur un centre de Vincent Le Goff (28e), puis sur un service de Walib Mesloub (43e). Les Lyonnais, eux, ont attendu une grosse demi-heure pour s’approcher du but breton. Et encore : le tir croisé de Fekir a été aisément capté par Lecomte (30e).

Njie répond à Ayew

Ballotés avant la pause, les Rhodaniens ont été cueillis à froid en tout début de seconde. Jordan Ayew a profité d’un centre millimétré de Jeannot et d’un marquage élastique de Rose pour concrétiser la mainmise lorientaise (1-0, 50e). Coaching audacieux et payant de Sylvain Rippoll : le Ghanéen, tout juste rentré de la CAN, venait de remplacer Rafidine Abdullah. Il ne lui a fallu que cinq minutes pour signer sa 7e réalisation de la saison en Ligue 1.

Ce but, conjugué à l’entrée de Yoann Gourcuff cinq minutes plus tard, a au moins eu le mérite de sonner le réveil lyonnais. L’OL a enfin mis le pied sur le ballon. Et sans un arrêt réflexe de Benjamin Lecomte devant Samuel Umtiti (55e), l’avantage lorientais n’aurait pas tenu bien longtemps. Il a cédé dans le dernier quart d’heure : la clairvoyance de Gourcuff et le centre en retrait de Bedimo ont permis à Clinton Njie de s’offrir son troisième but de la saison (1-1, 78e).

En l’absence d’Alexandre Lacazette, dont le retour est attendu dimanche prochain, face à Nantes, le jeune attaquant lyonnais endosse le costume du buteur. C’est déjà Njie qui avait fait céder la défense parisienne (1-1) une semaine plus tôt. Reboosté par cette égalisation, l’OL a tout fait pour forcer la décision. Christophe Jallet a bien failli y parvenir : Lecomte a sorti sa frappe, qui filait dans la lucarne (84e). Les Merlus, invaincus depuis trois matches, sont 16es. Avec deux points d’avance sur la zone rouge.