Luzenac, la fin de l'histoire

Luzenac, la fin de l'histoire

Publié le , modifié le

L'histoire du feuilleton du club de Luzenac pourrait connaître son épilogue très prochainement. La réunion entre les dirigeants et le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët ce mercredi devait permettre au club d'intégrer un championnat. D'après le site internet de L'Equipe, elle n'aurait pas débouché sur un accord. "Le club arrête et repart en DHR (7e niveau national), l'équipe 2 devient l'équipe 1" a déclaré Nicolas Dieuze, capitaine du LAP.

Cela ressemblait à une réunion de la dernière chance. La réunion "à titre amical" entre Noël Le Graët, le président de la FFF, Fabien Barthez et Jérôme Ducros, les dirigeants de Luzenac, devait permettre "d'étudier plusieurs pistes pour permettre au club de Luzenac d'intégrer un championnat et surtout d'instaurer un dialogue directement entre le club et la fédération. Il a été convenu que le club de Luzenac reviendra vers la fédération avant la fin de la semaine", avait assuré la FFF dans un communiqué. Ce ne sera pas la peine d'attendre jusque là, puisque d'après le site internet de L'Equipe, la réunion n'a débouché sur rien. La demande du club d'être intégrée en National n'a pas été acceptée par la FFF. Un refus dont ont pris acte les dirigeants. "Le refus d’accepter Luzenac en National équivaut à la fin de notre projet. Nous ne pouvons pas accepter de repartir en CFA 2 avec des joueurs qui avaient gagné leur place en Ligue 2. Aucune promesse de remontée automatique la saison prochaine non plus. Pour nous, Jerôme et moi, c'est fini, l'histoire s'arrête là", a assuré Fabien Barthez au site internet. 

Tous les joueurs libérés

Pour Ducros, Barthez et Luzenac, ce refus aura été celui de trop. Après s'être vu refermée la porte de la Ligue 2, le National était leur dernier espoir. Il est resté vain et les deux dirigeants devraient quitter la scène et libérer tous les joueurs sous contrat (17 dont trois gardiens). Jeudi dernier, le Tribunal administratif de Toulouse avait débouté le club qui contestait la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de lui refuser la montée en Ligue 2. Luzenac avait gagné cette place sur le terrain, après s'être classé deuxième au Championnat National. Mais la LFP lui avait interdit la L2, d'abord pour des raisons financières, puis pour des raisons de stade non conforme. Le futur du club sera assuré par l'équipe réserve qui évolue en DHR.

Benoit Jourdain @BenJourd1