Lucas
Le nouveau Parisien Lucas | REUTERS - FADI AL-ASSAAD

Lucas: "Beckham est une icône, Ibra est compliqué"

Publié le , modifié le

Lucas Moura est revenu sur Fox Sports Radio sur son adaptation au PSG. Pour le Brésilien, David Beckham est "une icône du football" alors qu'avec Zlatan Ibrahimovic, c'est plus "compliqué". Des propos qu'il a ensuite démentis sur Twitter.

Trois mois après son arrivée au sein de l'effectif parisien, Lucas Moura peut déjà faire un premier point. Profitant de son indisponibilité pour soigner sa cheville, le Brésilien a réalisé une interview pour le média brésilien, Fox Sports Radio. Après avoir donné son avis sur son compatriote Neymar, qui "se sent bien à Santos", mais "à mon avis, ce serait bien pour lui de venir en Europe", il s'est attardé sur son adaptation à son équipe et au championnat français.

"Techniquement, c'est pratiquement le même niveau qu'au Brésil. Mais ici, ils s'occupent plus de la discipline tactique. Ici, il m'est difficile d'aller sur le côté droit comme je le faisais à Sao Paulo. Ici, tu joues comme on t'a demandé, et les terrains sont souvent mouillés et glissants", a-t-il expliqué. "Au Brésil, on s'appuie beaucoup sur l'improvisation et les qualités techniques. Sans doute les qualités du joueur brésilien sont au-dessus de la moyenne. Nous devons apprendre à concilier les deux aspects".

Objectif Seleçao

Avouant son attachement à "Paris (qui) est une ville superbe", le milieu de terrain auriverde a ensuite fait le distinguo entre les deux grandes stars de l'effectif du PSG. "Beckham est une personne merveilleuse, une icône du football mondial. Il a été formidable depuis son arrivée au club." Le cas Zlatan Ibrahimovic lui inspire d'autres sentiments: "Le mieux que je puisse dire, c'est qu'il est très fort. Il m'a bien accueilli, mais il est parfois arrogant, réclame beaucoup le ballon. Il m'a très bien accueilli et je lui en suis reconnaissant. Ibra est compliqué. Il insulte beaucoup. Il crie beaucoup et tu arrives très bien à le comprendre, quelque soit sa langue", a-t-il rigolé. Mais il a ensuite nuancé ses propos sur Twitter au sujet de son coéquipier, expliquant qu'ils avaient été mal interprétés.

Quant à son rétablissement, Lucas indique qu'il "récupère bien et j'espère revenir bientôt." Et à quelques mois de la Coupe des Confédérations à domicile, et à un an et demi de la Coupe du monde au Brésil, il confie sa confiance "dans le travail de Felipe (Scolari, le nouveau sélectionneur brésilien, NDLR). Il est compétent et nous a offert notre dernière Coupe du monde. Je veux faire partie des plans et être toujours sélectionné. Pour cela, je dois donner le meilleur en permanence avec le PSG. Je vais sans doute suer sang et eau pour faire partie du groupe."