Sow Moussa Lille blanc pouce levé 11 2010
L'attaquant lillois Moussa Sow | AFP - Kenzo Tribouillard

Lorient douche les espoirs rennais

Publié le , modifié le

En embuscade pour une place sur le podium avant cette rencontre, Rennes s'est incliné (1-2) à domicile devant Lorient lors de la 31e journée. A neuf contre onze, les Bretons ont subi la loi des Merlus. Dans les autres matchs, Sochaux a dominé Caen (3-2), même résultat pour Nice, victorieux face à Monaco. Saint-Etienne s'est imposé devant Nancy (2-1) grâce à un doublé de Payet et assure son maintien. Lille et Bordeaux se sont neutralisés (1-1).

Le match : Lille perd gros contre Bordeaux

Une semaine après sa défaite face à Monaco (2-0), Lille a une nouvelle fois perdu du terrain en recevant Bordeaux (1-1). Pourtant, le plus dur semblait être fait lorsque Moussa Sow a ouvert la marque à la 58e minute, la 21e réalisation de l'attaquant sénégalais. Malheureusement, les Dogues n'ont pas su faire fructifier cette avance, en laissant les Girondins revenir sur eux en fin de match, par l'intermédiaire de Savic (76e). Un seul point d'engrangé et Lille peut désormais sentir le souffle de l'OM sur sa nuque. Désormais deuxième avec quatre points de retard, Marseille pourrait revenir à un point de la tête en cas de victoire sur le terrain de Montpellier. Mais les Lillois devront se ressaisir rapidement, dès mardi à Nice, où ils disputeront la demi-finale de la Coupe de France. A l'issue de la rencontre, Mickaël Landreau se montrait réaliste : "On est déçu car on a mené 1 à 0. On prend un but sur corner mais on ne ne doit pas tout remettre en question. C'était un match intéressant. On a eu du mal à se créer des occasions. On ne prend qu'un point en deux matches. On a fait une meilleure deuxième période mais sans être dangereux dans les 25 m. Il reste plein de matches avec des points à gagner mais aussi à perdre". Les Girondins, même s'ils se sont montrés courageux pour revenir au score enregistrent un cinquième match nul d'affilé. Malgré un jeu bien plus plaisant que lors dernier match face à Arles-Avignon (0-0), ils continuent de patiner et descendent à la 10e place du classement.

Le travailleur récompensé : Kevin Gameiro (Lorient)

Il y a des soirs comme ça, où ça ne veut pas rentrer. A Rennes, Kevin Gameiro a vécu une sale soirée. Dès la 9e minute au point de pénalty, il a ratait une reprise de volée en or en profitant du bon travail d'Amalfitano. A la 19e minute, sa frappe ratait une nouvelle fois le cadre. Dix minutes plus tard, il s'emmenait le ballon de la tête avant de frapper de la cuisse face à Douchez. Pas de chance pour les Merlus qui voyaient Dalmat ouvrir la marqué à la 23e minute avant que l'expulsion (sévère ?) de Souprayen ne redistribue les cartes entre les deux équipes. Et ce fut Kevin Gameiro qui en profita le plus rapidement. A la 51e minute, l'international français a été récompensé de ses efforts en s'imposant dans les airs devant Kana-Biyik. Son 17e but de la saison. Coquelin (62e) venait parachever la victoire des Bretons. Coup dur pour Rennes qui tenait l'occasion de remonter sur le podium avant la rencontre entre le PSG et Lyon dimanche.

L'homme décisif : Dimitry Payet (St Etienne)

En inscrivant un doublé alors que son équipe était menée par Nancy après l'ouverture du score du Brésilien André Luiz (40e) Dimitry Payet a assuré le maintien mathématique de St-Etienne. L'attaquant international a d'abord égalisé en profitant d'une erreur de la défense nancéenne, sur un service d'Alejandro Alonso (57e). Puis, il leur a donné l'avantage d'une superbe reprise de volée un ballon mal dégagé par la défense (65e). Son 12e but de la saison. Les Verts enchaînent donc un sixième match sans défait mais mettent un terme à une série de trois matchs nuls. Ils repassent provisoirement à la 6e place en attendant le résultat de Montpellier contre Marseille dimanche.

Le but : Jean-Jacques Gosso (Monaco)

Le but de la soirée est venu du côté de la rencontre entre Nice et Monaco. Menés au score par l'ogc, les Monégasques vont revenir au score par l'intermédiaire de Jean-Jacques Gosso (29e). Sur un corner mal dégagé, l'Ivoirien tente sa chance d'une trentaine de mètres, en glissade du droit. Le ballon est dévié par Digard (Nice) mais fini sa course au fond des filets. Un but qui ne sera pas récompensé d'une victoire puisque les joueurs du Rocher se sont inclinés (3-2) sur la pelouse de Nice.

Le chiffre : 16 (El-Arabi, Caen)

Du côté de Caen, la lumière est venue une fois de plus de Youssef El-Arabi (9e). Le 16e but de la saison pour l'avant-centre marocain qui reste troisième du classement derrière Sow et Gameiro. Malheureusement pour lui, Sochaux est revenu à la marque très rapidement pas l'intermédiaire de Dramé (13e) avant que Maïga ne vienne complètement renverser le match (81 et 86e). Caen fait la mauvaise opération en s'inclinant (3-2) après un dernier but d'Hamouna, car dans le même temps Auxerre a arraché une victoire cruciale sur le terrain de Toulouse grâce à un but à la 90e de Dudka. Les Girondins font la belle opération de la soirée en passant provisoirement de la 18e à la 13e place, avec 37 points.

La déclaration : Alex Dupont (Brest)

"On n'a pas fait une bonne entame même si on a eu une bonne occasion à la 10e minute. On n'était pas dans le rythme et c'est logiquement que Lens nous a bousculés. A 1-0, le score était logique et ce n'était même pas cher payé. Sur la seconde période, c'est bien d'être revenus dans le match. Chacune des deux équipes a eu sa période. Le match nul me paraît donc logique. On a manqué de caractère au début de match et on s'est mis en danger au début du match. C'est pour cela qu'il fallait prendre des risques en deuxième période. C'est notre banc qui a remis l'équipe dans le bon sens. On se rapproche du maintien mais ce n'est pas encore fait".