Lorient-OM
Mario Lemina (Lorient) à la lutte face à André Ayew (OM) | AFP - FRANK PERRY

L’OM veut se rassurer avant le Classico

Publié le , modifié le

Marseille accueille Lorient aujourd’hui à 17h, avec pour ambition de rester au contact du podium. Et de préparer le choc face à Paris le week-end prochain. Saint-Etienne, en déplacement à Bastia, a la possibilité de monter sur le podium avant le match Lille-Lyon dimanche. Quatre autres matchs sont programmés à 20h ce soir : Bordeaux-Evian, Guingamp-Nice, Montpellier-Ajaccio et un Valenciennes-Sochaux capital pour le maintien.

Le Parc des Princes, c’est déjà dans une semaine. L’OM (5ème), à cinq longueurs de Lille, devra avant cela se frotter à des Lorientais à la peine en 2014 (1 victoire, 2 nuls, 3 défaites). L’occasion idéale pour de nombreux marseillais de retrouver un club familier. Après Morel, arrivé en 2011, Romao la saison dernière et Lemina cet été, le club phocéen aime recruter chez les Merlus. « On a fait un bon début de championnat avant de caler un peu plus par la suite, avoue Romao sur le site internet de son ancien club. Notre objectif est bien évidemment d’accrocher la Ligue des Champions en fin de saison. » Pour autant, Marseille doit rester vigilant avant d’affronter une équipe bien calée dans le milieu de classement (11ème) et qui n'a perdu que deux fois lors de ses sept derniers déplacements au stade Vélodrome. « Il faudra s’en méfier », conclut le milieu de terrain marseillais, suspendu pour cette rencontre. Saint-Etienne (4ème) devra aussi rester sur ses gardes lors de son déplacement à Bastia (8ème). Car avec 26 points engrangés en 12 rencontres sur leurs terres, difficile de repartir de Corse avec un succès. Les Verts devront donc suivre l’exemple de Monaco, victorieux à Furiani samedi dernier (2-0). Occuper le podium même une journée passera par là. Toutefois, les Stéphanois ne pourront pas compter sur leur meneur de jeu, Benjamin Corgnet, blessé aux adducteurs contre l’OM le week-end dernier.

« Vous êtes à Bordeaux, pas à Sedan » (Francis Gillot)

Si Saint-Etienne va bien, ce n’est pas du tout le cas de Bordeaux (9ème), qui accueille Evian (17ème). Après six défaites en huit matchs, Francis Gillot, l’entraîneur des Girondins, a mis la pression sur ses joueurs. Mercredi, le contenu de l’entraînement a passablement énervé le coach bordelais, qui a rassemblé ses hommes en fin de séance. Le ton est monté.  « Vous êtes à Bordeaux, pas à Sedan, lâche Gillot. Ici, vous êtes payés pour gagner des matchs. » L’ambiance est bien plus détendue du côté de Montpellier (14ème), qui reçoit Ajaccio (20ème) à la Mosson. Invaincus depuis deux mois en Ligue 1, les Héraultais ont l’occasion de prendre définitivement leurs distances avec la zone rouge. Rolland Courbis devrait à nouveau titulariser M’Baye Niang, qu’il avait sanctionné à la suite de son accident de la circulation, qui avait entraîné une garde à vue et une convocation au tribunal. Guingamp (16ème) aussi à l’ambition de garder son matelas d’avance sur les trois reléguables. Critiqués pour leur pelouse, les Bretons ont tout fait cette semaine pour la rendre praticable. « Le match se jouera », confirme Bertrand Desplat, le président du club. Du côté de Nice (13ème), Didier Digard ne s’y risquera pas, mis au repos après sa blessure au mollet à Valenciennes. Le maintien, les Valenciennois (18ème) et Sochaux (19ème) continuent d’y croire, malgré une position précaire au classement. Leur opposition fait figure de match de la peur. En cas de victoire au stade du Hainaut, les Doubistes pourraient recoller aux Nordistes. Avant peut-être de passer la tête au-dessus de la ligne de flottaison.

Adrien Debargue