Marseille - Brest
L'OM a lutté à Brest, lors de la 15e journée de L1 | AFP - FRED TANNEAU

L'OM s'impose à Brest (2-1) et remonte à la deuxième place

Publié le , modifié le

Marseille a difficilement pris la mesure du stade brestois (2-1) dimanche lors de la 15e journée de Ligue 1. Trois points qui permettent aux joueurs d'Elie Baup de remonter à la deuxième place du classement, derrière Lyon mais devant St-Etienne et Paris.

Après la correction reçue face à Lyon (4-1), l'OM avait à cœur de réagir. En déplacement au stade Francis-Le-Blé et malgré un brouillard tenace, les Marseillais ont fait le job en s'imposant (2-1) grâce à des réalisations de Diawara et André Ayew, sur deux services de Joey Barton. Trois points qui permettent à Valbuena et consorts de remonter sur le podium, deuxièmes à deux points de l'OL et devant St-Etienne. Brest concède en revanche sa première défaite de la saison à domicile.

Dominateurs en début de rencontre mais pas très tranchants, les Marseillais ouvraient cependant la marque à la 34e min de jeu grâce à Souleymane Diawara. Un but très inspiré du défenseur qui s'est mué en avant-centre pour récupérer une passe en retrait de Barton pour mettre son plat du pied dans la lucarne de Thébaux.

Marseille dauphin de Lyon

L'ouverture du score ne rimait pas pour autant avec liberté pour les Phocéens. A la suite d'un corner, Mandanda repoussait héroïquement une première sur la tête de Benschop (42e), qui signait au passage son deuxième but de la saison.

En début de seconde période, c'est encore une fois Joey Barton sur son aile gauche qui recentrait pour André Ayew. Le Ghanéen n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets pour redonner l'avantage aux joueurs d'Elie Baup.

Bien que menés à la marque et sous la pluie, les Brestois restaient un peu trop timides même si Lesoimier tentait sa chance des 30 mètres d'une superbe frappe arrêtée par Steve Mandanda. C'est surtout l'OM qui aurait pu alourdir la marque par l'intermédiaire de Jordan Ayew (84e) qui manquait son face-à-face avec Thébaux. Sans conséquence pour l'OM qui décrochait les trois points et qui pouvait de nouveau viser les sommets de la Ligue 1.