La joie des joueurs de Reims
La joie des joueurs de Reims | AFP - Boris Horvat

L'OM se fait surprendre par Reims

Publié le , modifié le

Marseille s'est incliné contre Reims (3-2) dans les dernières minutes samedi au Vélodrome lors de la 11e journée de L1, au terme d'une rencontre riche en rebondissements à défaut d'avoir été techniquement réussie. C'est la 5e défaite consécutive de l'OM toutes compétitions confondues.

Menés 2-0 à la pause, les Marseillais étaient parvenus à refaire leur retard à la 86e minute et semblaient tenir un nul qui aurait pu leur permettre de sauver les meubles par rapport à la configuration du match. Mais les Rémois n'avaient pas l'intention de partager les points et sont venus crucifier Mandanda à la 90e minute.

En effet, surpris à deux reprises sur des tentatives déviées de Floyd Ayité (34e) et de Mads Albaek (37e), les Marseillais ont connu un long moment de flottement, sous les sifflets, avant de réagir par à coups, sur quelques actions bien menées mais le plus souvent mal terminées. Ils ont tout de même réduit l'écart d'abord par Florian Thauvin (56e), qui en a profité pour ouvrir son compteur avec son nouveau club, puis ils ont égalisé grâce à André-Pierre Gignac, (86e) entré en fin de match, et dont la frappe était détournée par un défenseur rémois.

L'OM y croit...puis déchante

Le public versatile redonnait de la voix et encourageait ses couleurs. Mais les Marseillais très maladroits se jetaient dans des actions désordonnées. Elie Baup ayant changé ses deux meneurs Valbuena et Payet pour deux attaquants, le milieu olympien manquait singulièrement de rythme et de mobilité. Certes, en face, les Rémois perdaient aussi beaucoup de ballons, mais ils relançaient avec davantage de conviction. Et sur une ouverture à la 90e minute, Prince Oniangué gagnait son face à face avec Mandanda, et inscrivait son troisième but en trois journées, mais surtout le 3e but d'un Stade de Reims, qui, cette fois, douchait définitivement le public du Vélodrome.

S'il est sans doute prématuré de parler de crise, car l'OM reste dans le wagon de tête de la L1 (5e avant les autres matches de cette journée), sa série infructueuse risque de faire grincer des dents et de semer le doute.

Vidéo: Le résumé de Marseille - Reims

Voir la video

Christian Grégoire