Supporters marseillais
Les supporters marseillais à Reims | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

L'OM sans ses supporters à Nice

Publié le , modifié le

Malgré l'interdiction du Ministre de l'Intérieur Manuel Valls, confirmée par le tribunal administratif de Nice, le club olympien est déterminé à envoyer ses supporters dimanche à Nice pour le compte de la 30e journée de Ligue 1.

Après les vigoureuses protestations, l'état major olympien décide de passer à l'affrontement. Le tribunal administratif de Nice a beau avoir jugés irrecevables les référés liberté et suspension déposés par l'Olympique de Marseille pour contester l'interdiction de déplacement de ses supporters, rendant l'arrêté ministériel de Manuel Valls définitif, les dirigeants de l'Olympique de Marseille ne veulent pas entendre raison. "Les dirigeants olympiens ont informé leurs homologues de l'OGC Nice de  leur intention d'acheter le quota de place réservé aux supporters marseillais  pour la rencontre de dimanche", indique le club dans un communiqué sur son site  internet. Le club phocéen ajoute que "la décision du tribunal administratif ne  modifie pas la volonté de la direction marseillaise."

Ce vendredi matin, Baup avait estimé la décision du Ministre de l'Intérieur "injuste""Pour moi, la vie d'un club, c'est avec les supporteurs. Ils sont toujours  avec nous, quel que soit l'endroit où nous jouons. Ils nous ont suivis en  Europa League", a-t-il ajouté. Pour le milieu de terrain international Mathieu Valbuena, qui s'exprimait  aussi en conférence de presse, l'absence des supporteurs est "dommageable car  on a besoin d'eux. Je ne comprends pas trop cette décision. On aurait aimé que nos supporters soient là comme ils le sont sur tous les stades de France". L'Olympique de Marseille est prêt à mener la fronde.

Jerome Carrere