Duel Eduardo/Valbuena lors de Lens/Marseille
Duel Eduardo/Valbuena lors de Lens/Marseille | AFP - Denis Charlet

L'OM premier chasseur

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille a effectué une belle opération en clôture de la 29e journée de Ligue 1. Les Phocéens se sont imposés 1-0 à Lens (Cheyrou) et restent seuls deuxièmes à quatre longueurs de Lille, solide leader. Ils possèdent surtout trois points d'avance sur Rennes (3e) et Lyon (4e) qui a été contraint au nul (2-2) à Nice dans les arrêts de jeu. La chasse aux Dogues continue pour les hommes de Didier Deschamps, tenants du titre et candidats à leur succession.

Ce succès, le huitième des champions de France en titre, qui ont capitalisé 25 points sur 30 possibles depuis le début de l'année, permet à l'OM de continuer à croire au sacre en mai. Reste que le problème de l'attaque n'a pas été réglé au moment où se profile un triptyque du sud avec Toulouse, Montpellier et Nice comme futurs adversaires. L'idée de placer Loïc Rémy à la pointe de l'attaque phocéenne face à un club qui a aussi contribué à le révéler a dû laisser un peu Deschamps sur sa faim.

Pour Lens, qui espérait s'être remis sur les bons rails à Montpellier (1-4), cette défaite est dure à digérer. Les Lensois ont eu de belles opportunités. Mais pour espérer mieux, il leur aurait fallu la précision qui leur manque tant cette saison. La descente en L2 se rapproche pour le club de Gervais Martel même si la prestation laisse encore des espoirs. La preuve en est, les hommes Lazlo Bölöni qui ont encore un déplacement des plus périlleux, à Lyon, la semaine prochaine sont sortis sans être sifflés.

Ce sont les "Sang et Or" qui ont sonné le réveil d'une rencontre qui tombait dans l'ennui après une demi-heure de jeu. Sur un corner d'Akalé, Jemaa a placé un beau coup de tête qui a trouvé la barre transversale alors que Mandanda avait trébuché sur Heinze. Ce coup de chaud a donné plus d'imagination à une formation olympienne dominatrice certes, mais incapable jusque-là de créer des décalages. Lucho a servi Rémy qui a perdu son duel face à Runje (37e), finalement titulaire après avoir été longtemps incertain en raison d'une béquille reçue en sélection. Le même Runje, à genou au six mètres, a été tout heureux ensuite de récupérer le ballon, Lucho manquant sa frappe. A l'inverse, avant la pause, il a fallu une envolée exceptionnelle de Mandanda pour détourner une reprise de la tête de Jemaa (44e).

La puissance marseillaise a fini par payer. Lens avait laissé filer deux occasions occasions avec une frappe au dessus de Hermach (51e) et surtout une reprise en pivot non cadrée de Roudet (62e). Les Olympiens ont fait preuve de ce surplus d'efficacité qui est l'empreinte d'une équipe de haut de tableau. A l'entrée de la surface, Cheyrou a éliminé son adversaire et placé une frappe enroulée du droit sur laquelle Runje n'a quasiment pas bougé (64e). Ce troisième but d'un joueur, soumis une concurrence dans un milieu de terrain où Ayew et Valbuena ont déçu, a enlevé une belle épine du pied

Réactions

Didier Deschamps (entraîneur de Marseille), sur Canal+: "Il y a une équipe (Lens) qui joue sa survie, on a su répondre présent, avec plus de précision et de méchanceté offensive. On aurait pu tuer le match. On consolide notre deuxième place, devant ça va vite, ça va très vite. On n'a pas tout bien fait, mais dans la qualité et dans l'engagenent, c'est bien. Il nous reste neuf matches."

Benoît Cheyrou (milieu de Marseille, auteur du but), sur Canal+: "L'important c'est que ça rentre. Ce soir, on a été réaliste. On reste dans la course, on continue notre série. Lille n'a pas l'air de lâcher. Nous, en tout cas, on ne va rien lâcher jusqu'au bout."