Nkoulou Marseille Modeste Bastia
Nkoulou (Marseille) face à Modeste (Bastia) | GERARD JULIEN / AFP

L'OM a la "Gignaque"

Publié le , modifié le

L'OM s'est imposé devant Bastia lors de la 35e journée de Ligue 1 (2-1). Longtemps mis en échec par Landreau et la transversale bastiaise, les Phocéens ont profité de la superbe entente du tandem Valbuena-Gignac pour forcer la décision en fin de match. Avec cette victoire, les Marseillais confortent leur place de dauphin avec 7 points d'avance sur Lyon.

Comme d'habitude le succès est étriqué. Mais comme six fois lors des neuf derniers matches, l'OM est reparti avec les trois points. Face à Bastia, les Phocéens ont longtemps buté sur un Landreau touché par la grâce et les montants du portier corse. Déterminé à emporter la mise, ils s'en sont finalement remis à Andre-Pierre Gignac auteur de ses 12e et 13e but en Ligue 1 cette saison. Sur leurs 20 victoires glanées en championnat, les hommes d'Elie Baup en ont acquis 17 sur la plus petite des marges. Une fois encore, leur mental à toute épreuve les a sortis d'un mauvais pas.

Sous un beau soleil marseillais, Bastia lézarde en première période. Comme à Lorient, les Phocéens commencent eux tambour battant. Dès la 12e minute, l'OM trouve la faille. Jordan Ayew provoque côté gauche. Au relais Valbuena voit l'appel de Gignac dans la profondeur. D'un crochet intérieur, le Martégal prend Harek à contre-pied puis bat Landreau d'un tir piqué du gauche. Une fois encore, le duo international fait des merveilles. Déchaînés, les hommes d'Elie Baup ne veulent pas s'arrêter là. Lucas Mendes fait trembler la transversale bastiaise d'un coup de tête sur corner (15e). Les Corses sont asphyxiés et il faut un grand Mickaël Landreau pour ne pas voir la note s'alourdir.

Gignac et Valbuena portent l'OM

L'ancien lillois se chauffe sur une frappe de Gignac aux 20 mètres (19e). Avant de sortir le grand jeu. Le portier du SCB sort une frappe à bout portant d'un APG en grande forme (25e), puis se détend pour sortir une passe contrée par Harek qui filait vers le but (26e). Juste avant de rejoindre les vestiaires, les Olympiens ont une nouvelle opportunité d'assommer leur adversaire. D'un superbe extérieur du pied droit, Valbuena pose le cuir sur le pied de Gignac. Battu, Landreau est une nouvelle fois suppléé par sa transversale.

Dès l'entame du deuxième acte, les Provençaux regrettent leurs occasions manquées. Incandescent depuis la trêve hivernale, Florian Thauvin sort les siens de la sieste, d'une frappe sublime de 28 mètres (46e). Son 8e but depuis la 20e journée de Ligue 1. Les hommes de Frédéric Hantz jouent plus haut mais ne parviennent pas pour autant à inquiéter Steve Mandanda. Solide mentalement, l'OM ne s'en laisse pas compter et repart à l'attaque, constatant que Landreau ne s'est pas refroidi à la pause.

L'ex Nantais s'interpose brillamment devant Amalfitano (50e) ou Ayew (77e) qui le fusille au point de pénalty. Les Marseillais semblent maudits. Quand ce n'est pas le gardien bastiais, c'est Palmieri qui empêche Sougou de redonner l'avantage à son club (66e). Ce même Palmieri manque de peu le hold-up sur une reprise splendide du gauche au ras du poteau (59e).

Landreau ne plie pas, puis rompt

Ses équipiers en échec, Gignac sort à nouveau du bois. Idéalement lancé par Valbuena sur l'aile droite, l'attaquant Ciel et Blanc mystifie Palmieri d'une accélération avant de tromper Landreau d'un plat du pied droit. Les deux compères ont une nouvelle fois frappe. Le 13e but de la saison pour l'avant-centre phocéen, la 11e passe décisive pour son compère. Ce nouveau succès étriqué permet à l'OM de consolider sa place de dauphin du PSG avec 7 points d'avance sur Lyon. Une dernière victoire et le club olympien validera officiellement son ticket pour la prochaine Ligue des champions. Quant aux Parisiens, ils devront encore attendre pour fêter leur sacre même s'ils font plier Valenciennes demain.

Vidéo : La victoire de l'OM face à Bastia Voir la video

Jerome Carrere