Dimitri Payet et Rod Fanni
Dimitri Payet et Rod Fanni | AFP

L'OM et le PSG regardent de l'avant

Publié le , modifié le

Vainqueurs ce week-end, le leader marseillais et son dauphin parisien poursuivront respectivement mardi à Lorient et mercredi à Lille leur mano-a-mano à distance, alors que Lyon, dont la 3e place est menacée, clôturera la 16e journée de Ligue 1 avec la réception de Reims jeudi.

L'OM sur sa lancée à Lorient

Marseille a impeccablement réagi après son revers au Parc des Princes (2-0)  et a repris sa marche en avant en dominant au Vélodrome Bordeaux (3-1) puis  Nantes (2-0). C'est désormais à Lorient et en ouverture de cette 16e journée (mardi à  19h00) que les Provençaux vont aller défendre leur point d'avance en tête de la  Ligue 1. Les Merlus vont un peu mieux après avoir battu successivement Lens (1-0) et  Toulouse au Stadium (3-2). Mais l'équipe de Sylvain Ripoll reste un fragile  15e, avec seulement deux points d'avance sur le premier relégable Lens. Si Marseille récupère petit à petit l'intégralité de son effectif, André  Ayew devrait être un peu juste pour ce match au Moustoir, où l'OM va retrouver  son frère Jordan. Très bon lors de la victoire à Toulouse, le fils cadet  d'Abedi Pelé pourrait être un vrai danger pour ses anciens coéquipiers. Pour le reste, Marcelo Bielsa devra à nouveau trancher entre Morel et Fanni  en défense, et Romao et Lemina au milieu.

Paris enfin convaincant ?

Brillant pendant une demi-heure face à Nice, le PSG a été incapable de  tenir le rythme et a fini péniblement, avec une victoire 1-0 qui laisse à  nouveau une impression mitigée. Le gardien Salvatore Sirigu a avancé la thèse d'un fléchissement physique,  qui serait malvenu au moment où les Parisiens s'attaquent à un mois de décembre  où ils vont jouer tous les trois jours, avec notamment le choc à Barcelone en  milieu de semaine prochaine.

En attendant la Catalogne et la C1, les joueurs de Laurent Blanc doivent  engranger des points en Ligue 1, car Marseille va bon train. Lille, où le PSG jouera mercredi à 21h00, semble être une victime toute  désignée, même pour des Parisiens à la motivation fluctuante en championnat.  Les joueurs de René Girard sont, en effet, plongés dans un long tunnel de deux  mois et dix matches sans victoire (six défaites et quatre nuls, toutes  compétitions confondues). En championnat, les Lillois, pire attaque avec neuf buts seulement, n'ont  même pris qu'un point lors de leur six derniers matches et ont désormais glissé  à la 14e place. Ibrahimovic pourrait en profiter pour accélérer sa remise en  forme.

Lyon regarde derrière

Corrigé dimanche par Saint-Etienne dans le derby (3-0), Lyon marque le pas  et voit l'écart grandir avec Marseille (7 points) et Paris (6 pts). En clôture  de cette 16e journée, les Gones recevront Reims (jeudi à 21h00). A cette heure-là, Lyon aura peut-être déjà vu passer devant lui Bordeaux,  Rennes et Saint-Etienne, trois candidats crédibles à la troisième place. Portés par leur succès dans le derby, les Verts (5e) voudront enchaîner  mercredi à Montpellier, entré dans le Top 10 malgré son inconstance (9e).

Bordeaux (4e) ira de son côté à Metz (12e), qui est dans une très mauvaise  période avec trois défaites d'affilée et huit buts encaissés. Mais la meilleure dynamique est à chercher du côté de Rennes (6e), invaincu  depuis deux mois et qui vient de battre coup sur coup Lorient, Guingamp et Monaco sans prendre le moindre but. Les Bretons jouent mercredi à Nice. Les  joueurs de Claude Puel sont prévenus: le danger s'appelle Paul-Georges Ntep et  il va très vite.

AFP