Milos Ninkovic (Evian-TG) au duel avec Matthieu Valbuena (OM)
Milos Ninkovic (Evian-TG) au duel avec Matthieu Valbuena (OM) | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

L'OM doit regarder derrière

Publié le , modifié le

Réduit à neuf en fin de rencontre et contraint au match nul (1-1) sur le terrain d'Evian-Thonon-Gaillard, l'Olympique de Marseille laisse s'échapper le PSG pour le titre de champion. Les Phocéens (3e) n'ont plus que 3 points d'avance sur Saint-Etienne (4e). Evian n'est plus relégable.

La première période ne restera pas dans les annales du football. Hormis trois petites occasions, il n'y avait rien à signaler. Sur la première, à la 8e Amalfitano jouait en pivot pour lancer Abdallah dans la profondeur. Le centre en retrait du latéral trouvait Foued Kadir qui reprenait de volée à ras de terre. Mais Laquait repoussait la tentative olympienne.
Sur la deuxième, le portier haut-savoyard détournait un tir puissant signé Romao (40e), la recrue hivernale. La troisième était en faveur des Savoyards. Elle intervenait juste avant la pause, Mandanda stoppant un tir de Wass cadré. Malgré une plus grande possession de balle (57%), l'OM ne parvenait pas à déstabiliser Evian.

Gignac dégaine

Dès l'entame de la seconde période, Marseille prenait l'avantage. Gignac sollicitait le "une-deux" avec Valbuena qui lui remettait le ballon dans la course: l'ancien Toulousain s'emmenait le cuir d'une petite aile de pigeon avant de placer une frappe aussi soudaine que puissante imparable pour tromper Laquait (0-1, 50e).
Neuf minutes plus tard, Evian-TG égalisait sur un penalty signé Sagbo qui prenait Mandanda à contre-pied. A l'origine de la sanction, une charge d'Abdallah sur Khlifa qui amplifiait sa chute. L'arbitre adressait logiquement un carton rouge au défenseur phocéen et offrait donc un penalty aux locaux qui en profitaient pour relancer totalement la partie (1-1, 59e).

Jordan Ayew impardonnable

Dans la foulée, le gardien international sauvait l'OM en déviant un tir de Khlifa. Les hommes d'Elie Baup étaient acculés sur leur but même s'ils continuaient à jouer les contres. A un quart d'heure de la fin, Jordan Ayew trouvait le moyen de se faire exclure en moins de deux minutes (deux cartons jaunes). Le Ghanéen venait de remplacer le remuant Valbuena…
A 11 contre 9, les Haut-Savoyards poussaient de plus belle pour tenter d'arracher la victoire. Mais les visiteurs résistaient jusqu'au bout pour rapporter un point précieux.