OM-Angers
Rudy Thomas célèbre son but contre Marseille | AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

L'OM chute à domicile face à Angers (1-2)

Publié le , modifié le

Marseille n'avance plus. Après deux matches nuls, l'OM avait besoin d'une victoire pour recoller à la tête de la Ligue 1. Mais face au promu Angers, l'équipe de Michel, a subi sa quatrième défaite de la saison. Menés 2-0 suite aux réalisations de Thomas Mangani et de Romain Thomas, les Marseillais ont poussé pour revenir, mais ils n'ont plus que réduire le score par l'intermédiaire de Michy Batshuayi. Avec cette défaite, l'OM est 14e tandis qu'Angers, surprenant promu, grimpe à la 5e place.

Le film  du match OM-Angers

Les absents n’ont pas toujours tort. Les supporters marseillais qui n’ont pu assister au match OM-Angers ont raté un spectacle qui ne leur aurait pas plu. Dans un stade à moitié vide en raison de la fermeture des virages après les événements de OM-OL, les Marseillais ont montré un visage amorphe en première période. Incapables de mettre du rythme et d’inquiéter Ludovic Butelle, ils ont totalement déjoué face à une équipe bien en place, sans être impressionnante.

Les joueurs d’Angers ont joué à fond les contres et sur l’un d’eux Arnold Bouka Moutou a poussé Remy Cabella à faire faute dans la surface. Le penalty a été transformé par Thomas Mangani (37e). Une ouverture du score du promu qui entraînait la sanction du Vélodrome. Rentrés au vestiaire sous les sifflets, les joueurs marseillais devaient peut-être remerciés la Ligue d’avoir fermé les virages pour cette journée.

Butelle, le dernier rempart

Après la pause, les Marseillais revenaient avec d’autres intentions. Avec Lucas Silva à la baguette, entré à la place d’Anguissa, les Phocéens tentaient de mettre de la vitesse et se procuraient plus d’occasion en un quart d’heure que lors des 45 premières minutes. Mais Batshuayi (48e), Bouna Sarr (49e) et Rémy Cabella (58e) butaient sur un Ludovic Butelle inspiré. L’attaquant belge, parfois maladroit balle au pied, mais terriblement puissant était proche d’égaliser sur coup-franc direct (60e). Il réussissait enfin à tromper le portier angevin à la 79e sur penalty suite à une faute de Fodé Doré sur Lucas Ocampos. Un but qui redonnait de l’espoir aux Marseillais qui avaient encore un but à remonter.

En effet, ils étaient menés 2-0 depuis neuf minutes après la tête de Rudy Thomas (70e). Malgré une grosse pression dans les dernières minutes et quelques situations chaudes, Marseille n’a pu arracher l’égalisation et c’est même Angers qui a aurait pu corser l’addition. L’OM tombe une deuxième fois en trois matches au Vélodrome. Quand celui-ci sera à nouveau plein, les Marseillais devront montrer un autre visage pour convaincre leurs supporters. Les présents et les absents de ce dimanche.