L'OM chante enfin au Vélodrome

L'OM chante enfin au Vélodrome

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille a signé sa première victoire dans son nouveau Vélodrome aux dépens de l'OGC Nice (4-0), en match d'ouverture de la 4e journée de Ligue 1, ce vendredi soir. Un doublé de Payet, un but de Thauvin et un autre de Barrada ont permis aux Phocéens d'enchaîner un deuxième succès d'affilée après celui empoché à Guingamp (1-0) la semaine passée.

Battu à trois reprises par les Aiglons la saison passée, l'OM comptait notamment sur la bonne forme actuelle de Gignac pour mettre fin à cette malédiction. Après un bon premier quart d'heure, où les intentions phocéennes étaient clairement tournées vers l'offensive, un fait de jeu a bien failli tout faire basculer. Car on se demande encore pour quelle(s) raison(s) l'arbitre de la rencontre M. Varela n'a pas accordé un pénalty à Nice après un tacle par derrière de Nkoulou sur Bosetti dans la surface (16e).

Et alors que les hommes de Claude Puel commençaient à se nourrir de cette injustice, Payet a eu la bonne idée d'ouvrir le score en faveur des Marseillais à la suite d'un petit cafouillage devant les buts de Hassen (1-0, 19e). Payet inscrivait son premier but cette saison, et les supporteurs locaux pouvaient souffler un grand coup. Ragaillardi par ce but, l'OM repartait à l'assaut des cages adverses et à l'instar d'un Mendy des grands soirs, donnait énormément de mal à la défense niçoise.

Une défense niçoise aux a​bois

A l'exception d'une belle frappe enroulée des 25 mètres de Vercauteren qui flirtait avec le montant gauche des cages de Mandanda (36e), le club azuréen peinait à se montrer dangereux. Positionnés bien plus hauts, profitant des lacunes techniques des défenseurs niçois, les joueurs de Marcelo Bielsa enfonçaient logiquement le clou par Thauvin qui n'avait qu'à reprendre le ballon à la suite d'un service parfait d'Ayew (2-0, 45e).

Le discours de Claude Puel à la pause n'allait pas changer le cours du jeu, et la défense des Rouge et Noir allait prendre l'eau dès le début de la deuxième période. A la suite d'un joli une-deux entre Thauvin et Payet, le Réunionnais signait un doublé d'une belle tête plongeante (48, 3-0). Sentant la victoire poindre, les supporteurs marseillais -dont le virage sud des Ultras qui fêtait ses 30 ans- pouvaient s'époumoner et ainsi tester l'acoustique de leur nouveau stade. Malgré un hors jeu évident d'Alessandrini, Barrada -à peine entré en jeu- reprenait victorieusement le centre de son coéquipier pour sceller la victoire de l'OM sur ce score de 4-0.

Romain Bonte