Valbuena, Payet, Imbula, OM, Marseille
Imbula en arrière-plan derrière Valbuena et Payet | DAMIEN MEYER / AFP

L’OM cartonne d'entrée

Publié le , modifié le

L’Olympique de Marseille n’a pas fait de détail en match de clôture de la 1ère journée de Ligue 1. Grâce à un début de match tonitruant, l’OM a étrillé Guingamp au Roudourou (3-1). Les recrues olympiennes ont brillé, à l’image de Dimitri Payet, auteur d’un doublé.

Les dirigeants olympiens attendaient de leurs recrues un apport offensif pour booster la 14e attaque de Ligue 1 la saison dernière. A l’issue de la première sortie de leur formation, ils peuvent être satisfaits. Mendy, Imbula, Payet, les trois néo-marseillais sont alignés d’entrée par Elie Baup. Mais ce sont les anciens qui mettent les Ciel et Blanc sur les bons rails. Sur une frappe repoussée d’André Ayew, Gignac est plus prompt que Lemaître pour ouvrir le score (1-0, 2e). Les petits nouveaux n’attendent que deux minutes pour se mettre au diapason. Imbula récupère le ballon dans le camp guingampais et le transmet à Ayew. Le Ghanéen centre en première intention. Kerbrat cafouille. Payet place le ballon au ras du poteau de Samassa (2-0, 4e).

L'OM démarre pied au plancher

Malgré ce début de rencontre idéal, la défense provençale n’offre pas tous les gages de solidité. N’Koulou et Diawara multiplient les relances hasardeuses quand Fanni et Mendy laissent de l’espace dans leur dos. Beauvue et Giresse s’en régalent mais pêchent par maladresse. De l’autre côté, l’arrière-garde de l’EAG n’est guère plus rassurante. Dès que les Ciel et Blanc enchaînent trois ou quatre passes, les Bretons sont en danger. A la 16e minute, le jeune Benjamin Mendy prend son couloir gauche et délivre un centre bien enroulé. Au second poteau, Valbuena frappe, Samassa s’interpose mais le ballon revient sur Payet qui conclut (3-0, 16e). Les vice-champions de France démontrent que leur préparation décevante (5 défaites en 6 matches amicaux) ne les a pas affectés. Dans un Roudourou plein à craquer où le club provençal n’a gagné qu’une fois en six visites, les locaux tentent de se remettre dans le bon sens. C'est pourtant Mamadou Samassa qui sauve les siens sur une sublime bicyclette de "Petit vélo" (33e). 

N'Koulou perd les pédales

Meilleur buteur de Ligue 2 l'an passé avec 23 réalisations, Mustapha Yatabaré chauffe les gants de Mandanda (38e). Le début d'un match dans le match. A la 51e minute, l'attaquant malien se présente à nouveau devant le portier international suite à un pénalty sifflé par Saïd Enjimi sur une faute de Diawara. L'ancien Havrais sort à nouveau vainqueur de ce duel face au pistolero des Côtes-d'Armor. Finalement, ce dernier parvient à faire plier le capitaine des champions de France 2010. Sur un ballon anodin, N'Koulou prend des risques et se fait contrer dans sa surface de réparation. Yatabaré ne manque pas l'opportunité (3-1, 74e). Invaincu depuis 17 matches à domicile, Guingamp a tenu le choc après une entame catastrophique. Les retrouvailles avec la Ligue 1 neuf saisons après sont néanmoins compliquées. Pour l'OM au contraire, cet opus 2013-2014 démarre idéalement. L'an passé, les Marseillais n'avaient marqué trois buts qu'à deux reprises dans l'élite. C'était avant que les dirigeants olympiens ne sorte le carnet de chèques.

Jerome Carrere