Marseille-Reims

Ligue 1 : L'OM bute sur Reims, Strasbourg corrige Rennes

Publié le , modifié le

Marseille n'a pu faire mieux qu'un piètre match nul (0-0) sur sa pelouse face à Reims dimanche lors de la 15e journée de L1. De son côté, Rennes s'est incliné lourdement sur sa pelouse devant Strasbourg (1-4).

Marseille à la peine

Les joueurs de l'OM ont quitté le Stade Vélodrome sous une bronca de leurs supporteurs, après leur prestation plus que passable. Après la claque reçue à Francfort sur la scène européenne, ils n'ont pas su se relancer en Ligue 1.  Les Marseillais n'ont pas été tout à faits absents sur cette rencontre, mais ils ont manqué de percussion et n'ont eu que trop peu d'occasions. 

Les marseillais ont été trop maladroits, trop fébriles, et ont eu trop de tergiversations devant le but, comme ce double une-deux Maxime Lopez Flo Thauvin sans que personne ne tire jamais, au grand dam de Rudi Garcia (38), énervé sur son banc. Au moins en première période l'OM a-t-il cherché à boxer son adversaire. Mais, après la pause, trop prévisible, pas hargneux comme la saison dernière, il n'a plus jamais été aussi dangereux que sur le coup franc de Payet.

Marseille aurait même pu vivre une nouvelle catastrophe si Steve Mandanda n'avait pas arrêté un coup franc de Moussa Doumbia (83), où si les Rémois avaient été un peu plus audacieux en fin de match, quand l'OM doutait ostensiblement.
 

Rennes humilié

Les Rennais qui restaient sur une victoire inespérée en Europa ligue, ont décidément bien du mal à faire preuve de constance et de régularité. Ils n'ont  gagné que deux fois depuis leur succès contre Bordeaux début septembre, et ils ratent ainsi une nouvelle occasion de se hisser dans la première moitié du classement. Ils restent même dangereusement scotchés à la 17e place. 

Douze fois sur quinze cette saison pourtant, Rennes aura mené au score en Ligue 1 et quatre fois seulement il l'a emporté, laissant 20 points en route, plus que son total actuel. Ce dimanche encore Ismaïla Sarr a marqué dès la 9e minute d'un merveilleux intérieur du pied droit de l'extérieur de la surface qui s'est  logé dans la lucarne d'un Matz Sels impuissant (1-0).

Mais c'était un but en trompe-l'oeil tant les hommes de Thierry Laurey, dans un 3-5-2 qu'ils maîtrisent bien, ont semblé solides, à l'image d'un Jonas Martin précieux dans la récupération ou l'orientation du jeu et auteur d'un doublé sur penalties. Le premier sur un pied haut de Damien Da Silva sur un corner (1-2, 31) et le second juste après la pause, sur une erreur de Mexer, obligé ensuite de crocheter Lebo Mothiba parti seul au but (1-3, 50).
 Avant cela, Adrien Thomasson avait égalisé sur un bon service de Kenny Lala qui avait récupéré un ballon sur un pressing payant sur Romain Del Castillo (20).
 Et Pablo Martinez aa encore creusé l'écart à la 77e d'une jolie talonnade dans les six mètres, après une déviation de la tête de Lamine Koné sur corner, l'un des gros points faibles bretons cette saison.
   

France tv sport @francetvsport