Marseille Deschamps banc masque 082010
Didier Deschamps songeur | AFP - PHILIPPE HUGUEN

L'OM avec ou sans Deschamps ?

Publié le , modifié le

Didier Deschamps sera-t-il ou non à la reprise de l'entraînement lundi au milieu des joueurs de l'Olympique de Marseille pour le début de la saison 2012-2013 ? L'incertitude demeure après qu'il a laissé entendre qu'il souhaitait partir. Alors que du côté du club on estime qu'il n'y a pas de raison qu'il soit absent. Malgré tout dans ce contexte, l'OM a décrété le huis clos pour les deux premiers entraînements.

Didier Deschamps semble avoir pris la décision de ne pas poursuivre l'aventure marseillaise qui l'a vu rafler sept titres en trois ans. A 43 ans, l'ancien capitaine des Bleus champions du monde 1998 estime ne plus avoir les moyens de ses ambitions."La direction de l'OM connaît ma position depuis le 25 mai au sortir d'une réunion à Paris. Cette décision, je l'ai prise car il était impossible de travailler dans ces conditions. Cela aurait été préjudiciable au club et aux joueurs", a-t-il expliqué sur le site internet "Le phocéen", seule entorse à ce jour au silence qu'il s'est imposé depuis plusieurs semaines. Du côté de la direction du club, le président Vincent Labrune et l'actionnaire majoritaire Margarita Louis-Dreyfus ne font pas davantage de commentaires.

Mais de sources proches du club, on affirme ne pas savoir, et on se contente de rappeler que Didier Deschamps  reste lié à l'OM par un contrat de deux ans assorti d'une clause libératoire d'environ sept millions d'euros. En coulisses pourtant, les discussions ont été entamées entre les différentes parties pour trouver un compromis de sortie de crise. Mais on n'y est pas encore car les deux parties campent sur leurs positions.

Dixième du dernier championnat et privé de la manne financière d'une qualification en Ligue des champions, le club marseillais est également confronté aux déficits financiers enregistrés sur les deux derniers exercices et pour lesquels Margarita Louis-Dreyfus s'est engagée à assumer les pertes lors de son passage, mi-juin, devant les membres de la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG); mais dans ces conditions, le club n'a ni les moyens financiers, ni la volonté de verser des indemnités que son entraîneur refuse pour sa part d'abandonner.

Le club et l'entraîneur campent sur leurs positions

"On a un contrat en cours avec notre entraîneur, on s'y tient", précise le club..Deschamps est donc toujours sous contrat et "dans ces conditions, il n'y a pas de raison qu'il soit absent lundi à l'entraînement" précise-t-on à l'OM. Affaire à suivre.
Les dirigeants du club font comme si les choses étaient évidentes mais ils ne  sont sûrs de rien. Pour éviter les éventuels remous, ils ont décrété le huis clos pour les deux premières séances d'entraînement, lundi et mardi, des séances qui étaient traditionnellement ouvertes au public les années précédentes.Ils ont surtout demandé à l'entraîneur de l'équipe réserve, Gérald Passi, d'écourter ses vacances pour se tenir prêt à prendre les commandes et pallier ainsi une éventuelle absence du titulaire du poste. Avec l'affaire Deschamps, l'OM s'offre donc une nouvelle crise à la fois de gouvernance et de moyens.  Deschamps , qui a permis au club de remporter six trophées lors des trois dernières saisons (un titre de champion de France en 2010, deux trophées des champions en 2010 et 2011 et trois Coupes de la Ligue en 2010, 2011 et 2012), a connu une dernière saison difficile entre un bilan sportif très moyen  et des relations conflictuelles avec son directeur  sportif José Anigo ainsi qu'avec son attaquant André-Pierre Gignac.

Déçu par le parcours de son équipe, l'ex-capitaine marseillais pourrait aussi être inquiet à la veille d'une saison où l'OM, dans l'obligation de vendre des joueurs pour se renflouer, n'offre aucune garantie quant à sa compétitivité sportive.. De fait l'absence de perspectives d'évolution des relations mais aussi l'inquiétude quant au niveau de l'équipe qu'il aurait à diriger l'incitent à stopper l'aventure malgré les deux ans de contrat qui lui restent. Mais le club semble déterminé. Ainsi, selon La Provence, "l'OM n'entend pas lui verser les deux années d'un contrat courant jusqu'en 2014, soit 7 millions d'euros". "Une clause stipule qu'en cas de départ de l'entraîneur pour un autre club, le versement d'une indemnité de 3,5 millions sera dû à l'OM", ajoute même le quotidien régional. Le feuilleton n'est semble-t-il pas fini ?