Loïc Rémy marseille 2011
Loïc Rémy | AFP

L'OM, arbitre impartial ?

Publié le , modifié le

Battu par le PSG ce week-end (2-1), Marseille accueille Montpellier mercredi (18h00) pour le match en retard de la 30e journée de Ligue 1. Une question brûle toutes les lèvres : l’OM, arbitre malgré lui d’un duel à distance au sommet du championnat, peut-il se permettre de lâcher le match, comme le réclament ses supporters, pour favoriser les montpelliérains dans leur mano a mano avec le PSG ?

Inutile d’enfiler ses lunettes pour lire entre les lignes des déclarations de Didier Deschamps après la défaite de son équipe dimanche soir. Dans les travées du Parc des Princes, l’entraineur phocéen a préparé le terrain à un probable turn-over lors du match face à Montpellier. « Je gèrerai mon effectif en fonction des échéances », expliquait-il. Des échéances faciles à hiérarchiser : la finale de la Coupe de la Ligue samedi prochain face à Lyon peut lui permettre de sauver quelque peu sa saison, quand le match sans grand enjeu face à Montpellier pourrait donner un coup de pouce au rival parisien.

« Si les joueurs veulent se faire découper en rondelles… »

L’appel lancé à la veille du Clasico par les associations de supporters marseillais n’a fait qu’électrifier le débat. « Ils ont intérêt à perdre », a déclaré Michel Tonini, président des Yankees Nord dans Le Journal du dimanche, avant d’ajouter, presque menaçant, « si les joueurs veulent se faire découper en rondelles…. » Une position partagée dans le virage opposé, où les South Winners appellent sur leur site internet à donner « le maximum de possibilité à Montpellier ». « Que les joueurs restent à leur niveau et qu’ils prolongent cette série de mauvais résultats. Qu’ils ne leur prennent pas la subite envie de marquer et de gagner », demande l’association de supporters, qui n’oublie pas d’évoquer le précédent de 1999, quand le PSG aurait laissé filer le match contre Bordeaux lors de la dernière journée de championnat pour leur offrir le titre au détriment de Marseille.

Mais la situation de Didier Deschamps est pour le moins inconfortable. L’OM (9e) est à huit points de la zone rouge et vient d’enchainer une dixième défaite en onze matches toutes compétitions confondues. Une série hallucinante, qui pourrait donc se prolonger en cas de mauvais résultat mercredi. Difficile dans ces conditions de « balancer » le match. Du côté du staff et des joueurs marseillais, on se refuse bien sûr à cette hypothèse : « Personne n’a envie de finir en roue libre », assure Deschamps, suivi par son milieu Mathieu Valbuena : « Même si ce sera dans un contexte difficile, on jouera pour gagner. On mettra tout en œuvre pour le faire, car cela nous donnera un maximum de confiance avant de jouer Lyon ».

Belhanda : « un affront fait au foot »

Côté Montpelliérain, pas question de miser sur un manque de motivation des Marseillais. « Non seulement je n’y crois pas, mais ce serait débile de leur part de lâcher le match », affirme le milieu de terrain Younes Belhanda dans L’Equipe. « Croire à ça, ce serait se mentir, ce serait un affront fait au foot », poursuit-il. « Je ne m’attends pas à des cadeaux de la part des Marseillais, même s’il y aura sûrement quelques réajustements », résume son entraineur René Girard. Certes le championnat est fini pour eux, mais ils ont besoin de se rassurer. »

Didier Deschamps devrait malgré tout faire tourner son effectif. L’entraineur phocéen pourrait laisser au repos Loïc Rémy et André Ayew, qui souffre toujours de l’épaule. Azpilicueta, victime d’une entorse de la cheville droite à Paris, est également incertain. Montpellier, qui enregistre le retour de Gary Bocaly, est au complet. Autant dire que les Héraultais abordent ce déplacement sereinement. 

Victor Patenôtre

francetv sport @francetvsport