L'Olympique de Marseille officialise l'arrivée du Japonais Yuto Nagatomo

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Nagatomo.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique de Marseille a officialisé lundi sa troisième recrue, l'arrière gauche international japonais Yuto Nagatomo (33 ans), en fin de contrat à Galatasaray, qui vient pour être la doublure de Jordan Amavi.

"Nagatomo est olympien". Une annonce simple et efficace de la part de l'OM sur ses réseaux sociaux, qui a présenté - en anglais - le joueur comme un "féroce guerrier", "rapide comme le tonnerre" et "coureur infatigable", dans un mode carte à jouer de jeux de société ou de jeux vidéo. Yuto Nagatomo (122 sélections, 4 buts), qui aura 34 ans le 12 septembre, a signé pour un an, a précisé le club.

Nagatomo, troisième "Samourai Blue" à rejoindre l'OM

L'entraîneur André Villas-Boas avait annoncé dimanche après la victoire à Brest (3-2), premier match de l'OM en Ligue 1 cette saison, que le Japonais devait signer, après sa visite médicale. "AVB" l'a présenté comme "un joueur expérimenté", qui "a joué 12 matches de Ligue des champions ces deux dernières années et demie, il a cette expérience de capitaine, de leader de vestiaire, il parle plusieurs langues". Le Japonais a également joué sept ans à l'Inter Milan (2011-2018), où il a même porté quelquefois le brassard de capitaine.

Champion d'Asie 2011 (et finaliste en 2019), il a disputé les trois dernières Coupes du monde avec les "Samourai Blue", atteignant les 8e de finale en 2010 et 2018. Nagatomo, qui portera le numéro 25, devient le troisième Japonais à porter le maillot olympien après Koji Nakata (2005-2006) et Hiroki Sakai, son nouveau coéquipier, au club depuis 2016.

Le "Samourai Blue" est la troisième recrue estivale de l'OM. Les deux premières avaient un profil plus "trading" (revente avec bénéfice de joueurs, ndlr): le milieu Pape Gueye et le défenseur argentin Leonardo Balerdi, âgés tous les deux de 21 ans. En ayant recruté ce joueur libre, après deux saisons en Turquie, l'OM a gardé de l'argent pour faire "un effort", selon Villas-Boas, sur un attaquant supplémentaire.

AFP