Grenier Gonalons OL
Les milieux de terrain l'OL, Clément Grenier et Maxime Gonalons | AFP - JEFF PACHOUD

L'OL, un mercato, des dossiers

Publié le , modifié le

En plein dossier Bafé Gomis, que l’OL ne veut plus, Jean-Michel Aulas et Rémi Garde ont parlé du mercato lyonnais. Les deux hommes se sont montrés confiants sur le cas du jeune international français, Clément Grenier, qui devrait rester selon les deux hommes. Il imiterait ainsi son coéquipier Maxime Gonalons qui a déclaré sa volonté de poursuivre l’aventure avec le club rhodanien.

A Lyon, le marché des transferts est calme en terme de signatures, mais animé du point de vue des rumeurs et des déclarations. En premier lieu, celles qui concernent l’attaquant Bafétimbi Gomis. L’OL a clairement indiqué la sortie à son meilleur buteur de la saison dernière (16 buts), pour alléger sa masse salariale, ce dernier ne veut rien entendre. "+Bafé+ étudie comme on lui a recommandé de le faire, un certain nombre de  propositions, on lui a présenté trois propositions de départ qui ne lui  convenaient pas, on essaye d'en trouver d'autres qui lui correspondent", a détaillé Jean-Michel Aulas. "Moyennant quoi, il y a une charte qui permet de  faire fonctionner (sic) des joueurs en instance de départ, avec un entraîneur  diplômé et un préparateur physique, il n'est pas tout seul, il y a d'autres joueurs à côté de lui, ça se passe beaucoup mieux qu'un certain nombre de  médias l'imaginent", a-t-il poursuivi en marge d'une assemblée générale de la Ligue de football professionnel  (LFP) à Paris.

"J'ai vu +Bafé+ la semaine dernière, les choses se passent normalement, moi je gère, chacun défend ses intérêts mais moi je suis là pour gérer un club",  a-t-il conclu sur ce sujet. Rémi Garde a lui aussi évoqué ce dossier alors que l’effectif lyonnais a débuté son stage de reprise à Tignes (auquel Gomis ne participe pas, s’entraînant à part à Lyon). "Il n'y a pas de volonté de manquer de respect à Bafé. Ce n'est pas une situation agréable mais il y a des impératifs économiques importants pour le  club. Mon souhait est de trouver une issue qui satisfasse les deux positions",  a commenté l'entraîneur.

Le cas Grenier

L’autre dossier brûlant du côté de Lyon, c’est celui de Clément Grenier. L’international français (2 sélections), auteur d’une belle fin de saison, est courtisé. Le joueur, lui, entretient le flou sur son avenir. Jean-Michel Aulas, n’a pas été catégorique mais s’est montré confiant. "Pour Grenier, on va se voir lundi soir, et comme je l'ai déjà dit, je pense qu'il sera avec nous l'année prochaine", a assuré Aulas. Plus au sud, en montagne, Rémi Garde pensait la même chose ce mercredi après-midi lors de son point face à la presse à Tignes. « Je pense pouvoir dire que les deux (Gonalons et Grenier) ont envie de  s'inscrire avec le maillot de l'OL", a confié Garde. Soucieux de préserver l’un des symboles de la formation lyonnaise, Lyon espère prolonger Grenier dont le contrat se termine le 30 juin 2014.

Gonalons poursuit l’aventure

S’il y en a un qui est désormais fixé sur son avenir, c’est Maxime Gonalons. Le capitaine lyonnais convoité notamment par Arsenal ou Naples a pris sa décision. Son futur proche se dessinera dans son club formateur où il n’a pas fini son cursus. "J'ai pu me poser la question. Il est toujours valorisant de savoir  qu'Arsenal ou Naples s'intéresse à vous mais j'ai encore des choses à apprendre. Même si tout peut arriver dans le football, je préfère rester avec mon club. J'ai cette chance de pouvoir postuler pour la Coupe du monde", a commenté Gonalons à Tignes (Savoie). "J'entame ma cinquième année à l'OL et j'ai envie de livrer une bonne  saison", a insisté le capitaine. Une bonne nouvelle pour le club qui a terminé troisième du dernier championnat. Il attend désormais d’autres.