Milan Bisevac, Lyon
Milan Bisevac mène la jeunesse lyonnaise | JEFF PACHOUD / AFP

L’OL et Lille cherchent un nouveau cap

Publié le , modifié le

Secoués par un mercato compliqué, Lyon et Lille débutent une nouvelle saison lors de la 5e journée de Ligue 1, ce dimanche. Côté lyonnais, les réintégrations de Gomis et Briand sont attendues pour briser une série de 4 défaites consécutives. Dans le Nord, René Girard attend mieux après la fin du feuilleton Thauvin. Monaco ne devrait avoir aucun mal à reprendre son fauteuil de leader.

Repartir à zéro. Tel est le mot d’ordre du côté de l’Olympique Lyonnais. Au terme d’un marché des transferts agité, le club septuple champion de France tente de faire table rase du passé. Ecarté tout au long de l’été, Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand ont été réintégrés au groupe rhodanien. « Je ne veux pas dire qu'il ne s'est rien passé et que tout va bien », a reconnu Rémi Garde. « Maintenant nous sommes des adultes et je pense qu'au bout d'un moment il faut se remettre dans le droit chemin. » Le droit chemin, c’est également ce que recherche l’OL. Après un début de saison abouti et quatre victoires consécutives, le club septuple champion de France a plongé en eaux troubles avec autant de défaites d’affilée. Avec ce bilan à l’équilibre, les protégés du président Aulas veulent effacer les deux déroutes contre Reims (1-0) et Evian (2-1) pour repartir de l’avant. « J'espère que les joueurs ont envie de prendre une revanche », a insisté le technicien de l’actuel 8e de Ligue 1 (6 points). « Avec le staff nous faisons tout pour qu'ils prennent conscience et confiance, parce que c'est un groupe jeune, sur lequel il y a beaucoup d'attentes. Peut-être un peu trop. » Convaincus que sa jeunesse dorée incarnée par Benzia, Ghezzal ou Ferri pouvait le ramener en Ligue des champions et sur le podium du Championnat de France, les dirigeants lyonnais en sont revenus. En recevant des Rennais retrouvés qui pourraient aligner leurs recrues M’Bengue et Kadir, Lyon passe un véritable test.

Lille veut faire peau neuve

Autre formation secouée par le mercato, Lille veut désormais faire parler d’elle sur le rectangle vert. Le feuilleton Thauvin ayant pris fin avec la signature de l’ailier à l’OM, le Losc est prêt à aller de l’avant avec un effectif délesté de nombreux cadres. En difficulté à l’extérieur avec un nul et une défaite, les Nordistes sont invaincus dans leur Grand Stade. Mais avec une attaque affaiblie par le départ de Payet, l’équipe de René Girard a peu de marge, en témoignent ses deux succès sur la plus petite des marges dans leur enceinte. « On veut avancer et on doit progresser collectivement, car on n'est  pas au top, concède l’ancien entraîneur montpelliérain. Il faut avoir un collectif prêt à aller à la guerre pour gagner les  matches, notamment à l'extérieur. » Au terme d’un mois d’août plutôt bien géré, l’ex-milieu de terrain ne veut pas se formaliser et désire à présent faire progresser ses troupes. « Je vais regarder ce qu'on va faire, pas le  classement. On ne va pas commencer dès maintenant à faire le compte des points.  L'important c'est le match qu'on va produire. » En visite chez les champions de France 2011, Nice connaît les mêmes problèmes que son futur adversaire loin de ses bases. L’occasion pour Lille d’allier le résultat et la manière afin d’effacer un été turbulent.

Assurer Lorient avant le PSG

En accueillant Lorient, Monaco cherchera lui à poursuivre son beau début de championnat. Leader de la Ligue 1 depuis son succès à Marseille en clôture de la 4e journée, le club du Rocher doit confirmer son nouveau statut. Face à une équipe privée de Traoré, Aliadière et Coutadeur, soit trois éléments offensifs de poids pour Christian Gourcuff, les hommes de Ranieri ne devraient connaître aucune difficulté à s’imposer. Toulalan blessé, Kondogbia devrait faire sa première apparition sous les couleurs de la Principauté. « Sans  une victoire contre Lorient, tout le positif retenu du déplacement à Marseille  sera perdu, prévient Claudio Ranieri. La liaison entre Marseille et Lorient est donc très importante. On  ne doit pas penser à Paris, qui vient après. Je casse la tête de celui de mes  joueurs qui pense à Paris... ».

Jerome Carrere