Lacazette Malbranque OL Rennes
Les Lyonnais Alexandre Lacazette et Steed Malbranque | PHILIPPE DESMAZES / AFP

L'OL démarre du bon pied avec une victoire contre Rennes

Publié le , modifié le

Tout juste qualifié pour les barrages de la Ligue Europa, dernière étape avant la phase de poules, l'OL a pris la Ligue 1 par le bon bout en s'imposant contre Rennes (2-0). Malbranque et Lacazette ont libéré les Gones en seconde période. Nabil Fekir est sorti sur civière.

L'OL a (enfin) terrassé sa bête noire. Souvent bousculés par les Bretons ces dernières années (deux victoires, six nuls lors des dix derniers Lyon-Rennes à Gerland), les Gones ont peut-être trouvé la solution par leur nouveau coach Hubert Fournier en s'imposant logiquement (2-0) dimanche. Steed Malbranque, entré en jeu après la blessure de Fekir, et Alexandre Lacazette ont débloqué la situation. L'OL rejoint Caen, l'ASSE, Nice, Nantes et Bordeaux en tête de la Ligue 1.

Pour son baptême du feu sur le banc de Lyon, Fournier a fait preuve de patience. Bien lui en a pris, puisqu'après un penalty non sifflé sur Yattara (21e) et une tête sur la barre de Tolisso (45e+2), les Rhodaniens ont fini par faire la différence. Malbranque, décalé par Ferri, a exécuté un enchaînement qui a laissé Costil sur place (64e, 1-0). Rennes aurait pu revenir au score si l'arbitre avait sanctionné une faute évidente de Rose sur Henrique dans la surface (66e). Une erreur qui a coûté cher aux Bretons puisque quelques minutes plus tard Lacazette doublait la mise sur penalty (74e, 2-0).

Oui mais voilà : ce dimanche, tout n'a pas souri aux Gones. Et plus particulièrement à Nabil Fekir. Propulsé dans un poste de meneur, il a fait les frais du jeu rude et musclé des Rennais. Balancé violemment par M'Bengué, et souffrant de l'épaule gauche, le Lyonnais a quitté la pelouse sur civière peu avant la demi-heure. L'OL, déjà obligé de composer sans Grenier et Gourcuff, pourrait avoir à se passer de lui pendant quelques semaines. Hubert Fournier s'en serait bien passé.