Lloris: "Se poser les bonnes questions"

Publié le , modifié le

Avec déjà deux défaites au compteur en quatre journées, Lyon réalise son plus mauvais démarrage en Ligue 1 depuis longtemps. Pour Hugo Lloris, l'OL doit rebondir rapidement pour retrouver le chemin de la victoire. Mais pour cela, il faut sans doute "se poser les bonnes questions" et serrer les rangs.

Quel est votre sentiment ce soir ?
"C'est de la déception, on n'est jamais content quand on subit une défaite. Maintenant, il faut se poser les bonnes questions. Chercher ce qui n'allait pas ce soir et travailler dessus pour progresser car ce n'est pas la première fois qu'on repart avec ce genre de sentiment, notamment à Caen où on a l'impression qu'il y a un manque d'équilibre entre l'offensif et le défensif. On a du mal à passer d'une phase à l'autre. On est capable de se créer des occasions ou d'en encaisser à n'importe quel moment du match".

Que pensez-vous du positionnement de Toulalan en défense centrale ?
"Ce n'est pas à moi de répondre à ça. Ce soir, il y avait quand même en face un attaquant de grande qualité donc ce n'était pas facile de le contenir. Après, on l'a plutôt bien fait. C'est un choix du coach. On sait qu'il peut être très performant derrière car c'est un joueur qui gagne énormément de duels. Maintenant on sait aussi que c'est un très grand milieu, il l'a prouvé avant. Il fait partie des meilleurs milieux français, si ce n'est pas le meilleur. Et pour lui, d'être devant, derrière, au milieu, ce qui importe c'est d'être performant. C'est surtout un problème d'ensemble au niveau défensif et là dessus il faut vraiment travailler car on ne peut pas voyager dans ces conditions-là. On en a pris trois à Caen, deux ce soir. Il faut rectifier".

Vous trouvez cette défaite inquiétante ?
"Inquiétante non. Mais c'est vrai qu'on n'aime pas perdre, on est des compétiteurs, on a envie de rebondir. Le mois d'août n'est pas très bon sur le plan comptable. Maintenant le plus important c'est de voir devant et d'enchaîner des séries. Il ne faut pas non plus se prendre trop la tête. La prestation de Yoann Gourcuff est de bon augure pour la suite. C'est un grand joueur. Il est au service du collectif mais quand le collectif ne va pas trop bien, forcément les résultats ne sont pas là."

Le président Aulas est resté un long moment dans le vestiaire, que vous a-t-il dit ?
"Les défaites font avancer, tout simplement. C'est ce qu'on pense aussi. Il y a la trêve et derrière il va falloir réagir."