Le nouveau stade de Lille se prépare à l'inauguration
Le nouveau stade de Lille se prépare à l'inauguration | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Lille un écrin au-dessus

Publié le , modifié le

Le Losc va entrer vendredi dans une autre dimension. Face à Nancy (2e journée de L1), le club lillois disputera son premier match dans son nouveau stade ultramoderne de 50.157 places. Une révolution dans le Nord et une nouvelle étape vers le top niveau européen.

Le Grand Stade Lille Métropole en chiffres
1 auditorium
4 salons de 500 m² chacun
23 m de hauteur
58 buvettes et restaurants
76 loges
100 évènements prévus par an
363 m² de superficie pour les vestiaire
3500 places de stationnement à l'intérieur du stade (7000 à l'extérieur)
7300 places VIP dont 1564 en loges
30100 abonnés
50157 places dans le stade
5 M€ de location à l'année pour le Losc
25 M€ de chiffre d'affaires attendus par le club dont 10 de recette
324 M€ de coût total (stade + parking + accès) 

De l'historique mais désuet Grimonprez-Joris et du glacial Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq on ne gardera que quelques souvenirs d'ambiance, quelques épopées sportives. Du stade ? Pas grand chose. Le Grand Stade de Lille qui vient de voir le jour, et dont on attend toujours le nom (ou naming), est lui fait d'un autre béton. Par sa stature et sa toiture, ce bijou de 50.000 places va propulser Lille dans un autre univers, celui des grands clubs huppés de l'Europe qui disposent d'un superbe écrin et d'un centre d'entraînement digne de ce nom. Vendredi, le Losc en fera partie. A lui d'écrire la grande histoire qui va avec. "Je ne sais pas encore ce que cela représente. J'ai besoin de mûrir, de m'adapter, a déclaré le président Michel Seydoux, rassuré par les délais respectés, alors qu'un doute a longtemps plané sur la possibilité de débuter la saison au nouveau stade. Je ne suis pas comme un enfant devant un jouet mais je suis surpris, à la fois baigné par un bonheur et une incertitude sur tout le fonctionnement". Le staff et les joueurs ont eux pris leurs marques mardi lors d'un premier entraînement. "C'est positif. On est dans une belle enceinte. J'ai hâte de le voir  tout rouge, rempli de supporteurs du Losc, a commenté le coach du Losc Rudi Garcia. Même si tout ne sera pas parfait  vendredi, l'essentiel sera là: l'accueil du public et la qualité de la pelouse. C'était important de pouvoir prendre nos repères." Malgré son expérience Florent Balmont s'est dit impressionné par son nouvel outil de travail. "On s'attendait à un gros truc mais pas à ce point", a-t-il déclaré après l'entraînement.

"un atout supplémentaire"

Si quelques équipements sont encore en cours d'achèvement et que tout sera vraiment terminé fin octobre, Lille a pris un tournant dans son évolution. Avant Lyon ou Marseille. "C'est un moment rarissime dans la vie d'un club, a poursuivi M. Seydoux.  L'arrivée de ce stade  nous fait passer une étape importante." Avec 50.000 places, des loges et un toit, Lille dispose désormais du plus bel équipement pour un club de Ligue 1. Si les Dogues ont d'autres armes que Grenoble (relégué en National) et Le Mans (sauvé d'une descente en National par le CNOSF) qui ont connu de gros soucis après la livraison de leur stade flambant neuf, il reste désormais à mettre les résultats en adéquation avec l'enceinte ultramoderne. "Maintenant ce qu'il faut, c'est y obtenir des victoires, assène Garcia. A commencer par vendredi (contre Nancy). (...) Il faudra être  une grande équipe dans le Grand Stade. Cela devrait nous  permettre de nous sublimer. On voit qu'il y a beaucoup d'envie, de motivation." Au terme de la campagne d'abonnement (le club a arrêté le chiffre à 30.000), le stade donc régulièrement bien garni et souvent complet. Une nouvelle donnée pour le Losc. "Je pense que cela permettra d'influer certainement plus sur les événements, ajoute Garcia. Quand vous êtes une équipe adverse, que vous allez venir ici et  qu'il y aura au moins 40.000 personnes dans les tribunes, ce qui devrait être le cas, je pense que ça en impose. Cela peut être un atout supplémentaire."

Une enceinte modulable

Entièrement conçu autour du football, ce nouveau stade lillois n'en est pas moins capable d'accueillir plusieurs manifestations différentes. Un France - Argentine de rugby est ainsi prévu le 17 novembre prochain. Mais c'est grâce à son toit et des gradins modulables que l'enceinte peut se transformer en salle de concert, de handball, de tennis, de basket, de patinage et même en bassin de natation. Bref, une Arena de 30.000 places qui serait ainsi la plus grande de l'hexagone. La transformation prenant quelques jours, on ne verra pas cette Arena tous les jours. Mais dans le désert des très grandes salles françaises, Villeneuve d'Ascq va compter comme un acteur majeur !