Sébastien Corchia
Sébastien Corchia | AFP.

Lille sous haute tension

Publié le , modifié le

Avec l’affaire Corchia, toujours entre Lille et Sochaux, on aurait presque oublié que les deux équipes s’affrontent samedi à 20h, dans un match aux enjeux multiples. Car Lille voit revenir ses poursuivants, notamment Marseille, qui reçoit Bastia à 17h. Quatre autres rencontres sont aussi au programme à 20h : Guingamp-Reims, Valenciennes-Nice, Montpellier-Evian et Ajaccio-Rennes.

Les bonnes nouvelles se font rares à Lille en ce moment. Après l’opération du genou droit mardi du milieu de terrain Marvin Martin, qui sera absent des terrains entre quatre et six semaines, place à l’imbroglio Sébastien Corchia. La Commission supérieure d’appel de la FFF a refusé l’homologation de son contrat avec le LOSC en raison d’un véto de la DNCG qui contrôle la masse salariale du club nordiste. « Je suis là entre deux chaises, se lamente le joueur dans l’Equipe. Je n’ai rien à voir là dedans. J’ai hâte que tout rentre dans l’ordre. » Les Lillois (3e) n’avaient pas besoin de ce contretemps. Avec un seul point récolté sur les quatre derniers matchs, la situation est devenue alarmante. Si l’on prend en compte les sept dernières journées, Lille serait 17e au classement. « J’avais des guerriers, il va falloir que je les retrouve », s’agaçait René Girard, l’entraîneur de Lille, dimanche dernier. Sochaux (19e) apparaît comme la victime idéale, mais les Lionceaux jouent leur survie en Ligue 1. Dans le contexte lillois actuel, rien ne semble assuré. Pourtant, il y a urgence. Marseille (5e) espère tirer partie de cette situation pour revenir dans la course à la Ligue des Champions. Il faudra pour cela venir à bout des Bastiais (11e). « Il nous faut des points, c’est obligatoire », prévient Rod Fanni en conférence de presse. Le retour de blessure d’André Ayew, absent depuis le 6 novembre dernier, est une raison supplémentaire de croire à la 3e place. Florian Raspentino, prêté par l’OM au club corse, ne pourra pas affronter les Olympiens.

M’Baye Niang dans la tourmente

Si Corchia se retrouve au milieu d’une affaire malgré lui, M’Baye Niang se retrouve impliqué dans une autre plus grave. Suite à l’accident au volant de sa Ferrari dimanche, le joueur prêté par l’AC Milan a été placé en garde à vue et risque deux ans de prison ferme pour non-maîtrise de son véhicule, blessures involontaires, délit de fuite et conduite malgré un permis annulé. Son entraîneur Rolland Courbis le défend et l’a même convoqué pour la rencontre entre Montpellier (14e) et Evian (17e), capitale pour le maintien. Rennes (15e) espère aussi toujours se sortir de cette lutte. Avec un recrutement en quantité (Toivonen, Grosicki et Ntep), les hommes de Philippe Montanier espèrent remonter au classement pour s'octroyer une fin de saison plus tranquille. Il faudra donc confirmer la belle victoire contre Lyon dimanche dernier (2-0) en déplacement à Ajaccio (20e). Si les Corses se voient déjà en Ligue 2 la saison prochaine, ce n’est pas le cas de Valenciennes (18e). A quatre points du premier non-relégable, VA accueille une équipe de Nice (12e) revigorée après sept victoires sur les dix derniers matchs. Une bonne forme qui contraste avec la mauvaise période de Guingamp (16e), qui n’a plus gagné en Ligue 1 depuis le 30 novembre dernier. Une victoire lors de la réception de Reims (9e) au Roudourou s’annonce donc vitale pour enrayer cette chute vers le bas du classement. Tous les acteurs de la Ligue 1 pourront ensuite apprécier dimanche soir le choc entre Paris et Monaco. Sans pression cette fois-ci.

Adrien Debargue