La joie des Lillois
La joie des Lillois retrouvés | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Lille s'offre le derby

Publié le , modifié le

Désastreux en Ligue des champions, Lille s'est refait une santé en Ligue 1. Les Dogues ont remporté le derby contre Valenciennes 2-1. C'est parti très vite avec un but de Roux après 1 min 03 de jeu ! Payet a doublé le score juste avant la mi-temps. Réduit à dix après l'exclusion de Sanchez, VA a fait mieux que résister en revenant à 2-1 grâce à Le Tallec. Le Losc s'est fait peur mais se relance dans la première partie du classement.

Valenciennes qui débarque en taulier du Nord à Lille, c'est un peu le monde à l'envers. Beau 5e, VA allait-il tenir le choc chez son voisin en mal de point ? Quasiment éliminé de la Ligue des Champions, le Losc n'a plus que le championnat pour se refaire la cerise. Face à la meilleure attaque de L1, Lille est sorti couvert …ou presque. Toit fermé en prévision de la pluie et du vent, les Dogues avaient le vent dans le dos au coup d'envoi. A peine une minute de jouer et Lille ouvrait déjà le score. Lancé par Martin, Payet centrait pour Mendes. L'ancien havrais osait une talonnade à la Zlatan que Bong prolongeait vers son but. En embuscade, Roux gagnait son duel avec le défenseur valenciennois et faisait rentrer le ballon dans le but (1-0, 2e). Quelle entame ! Pris à la gorge, VA avait perdu le nord. Déboussolé pour tout le match.

Mis en confiance, Lille déroulait lui son football avec bien plus de certitudes que mercredi contre le Bayern Munich (0-1). Penneteau ne risquait pas le chômage technique dans les buts de Valenciennes. Si les vieux démons lillois ressurgissaient (peu de tirs cadrés), Carlos Sanchez donnait un petit coup de pouce à ses adversaires en recevant deux cartons jaunes en moins de cinq minutes. Il n'en fallait pas plus pour voir le Losc remettre un coup d'accélérateur. Balmont enflammait le grand stade sur une frappe lointaine détournée par le portier de VA (36e). Le KO arrivait sur un contre. Kalou profite des appels de Roux et Martin pour s'engouffrer dans l'axe. Il servait Payet seul à gauche. L'ancien stéphanois trompait Penneteau d'un tir à ras de terre (2-0, 41e).

Inquiet avant le match, le Losc avait son destin en main. De là à se la couler douce, il y avait un pas que les Nordistes franchissaient sans s'en rendre compte. Malgré un paquet d'occasions, le KO définitif n'arrivait pas. Hors cadre, Payet (48e) et Kalou (56e) faisaient enrager Rudi Garcia. Dangereux sur un unique coup franc en première période (44e), Valenciennes s'enhardissait et revenait au score sur un long ballon où Basa manquait son intervention. Danic en profitait pour déborder et offrait un caviar à Le Tallec (2-1, 71e). Lille retenait son souffle d'autant que Payet (74e), Pedretti (76e) et Kalou (76e) se loupaient encore. Dossevi avait la balle d'égalisation pour VA mais Landreau assurait sa prise (79e). Revoilà le Losc dans la course à l'Europe. Mais il lui faudra enchaîner plus que deux victoires à domicile en dix journées.

Réactions

Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes): "On regrette cette entame de match. On savait que sur ce genre de match les 20 ou les 30 premières minutes étaient les plus importantes. On a loupé l'entame. On s'est mis en difficulté, qui plus est en se retrouvant à dix. Ce sont de gros handicaps pour jouer une équipe de Lille. Il fallait passer les premières minutes et ça, on n'a pas su le faire. C'est un manque d'expérience. Contre le manque d'expérience, on ne peut rien faire. Sur l'ensemble du match, Lille a montré plus d'expérience, de maturité. Ils ont su faire ce qu'il fallait. Il faut analyser cette défaite mais il n'y a pas de raison que l'on doute après ce genre de match. On a joué avec un toit fermé. Je n'ai pas vu véritablement de changement, ça ne m'a pas plus impressionné que ça".

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "Je tiens à féliciter mes joueurs et notre public. On est très satisfait. un derby ça ne se joue pas, ça se gagne. On a fait une première période de très haut niveau. Après malheureusement on a fait une seule erreur qui a permis à Valenciennes de revenir au score. On remonte dans la première partie du tableau. On continue la série, ça fait sept points sur neuf. Espérons que des joueurs sortent de l'infirmerie. On va retenir le fait d'avoir gagné, de ne pas avoir souffert. C'est le collectif qu'il y a à féliciter. Voilà, je vous souhaite une bonne soirée". (Rudi Garcia a fait une déclaration en conférence de presse sans répondre aux questions des journalistes)

Lucas Digne (défenseur de Lille): "Je pense qu'en deuxième période il y a eu les effets du match contre le Bayern (mardi en Ligue des champions, ndlr). On était un peu essoufflés et nous avons un peu reculé, ce qui n'était pas une volonté de notre part. On a su tenir le score et il est logique. On est sur une très bonne dynamique, on va continuer comme ça. On a toujours eu la tête relevée".

Florent Balmont (milieu de Lille): "On a répondu sur le terrain aux critiques. Il fallait absolument gagner, c'est ce qu'on a fait. Petit à petit, on remonte la pente. Il fallait mettre beaucoup d'envie et on a répondu présent. On commence à être sur une bonne dynamique après un début de saison difficile. On sait que le derby est un match important. Valenciennes avait fait un très bon début de saison, nous étions donc très vigilants. C'est bien que nous ayons montré une grosse envie dans le jeu. C'est un score logique même si on n'a pas marqué ce troisième but pour se mettre à l'abri".

Anthony Le Tallec (attaquant de Valenciennes): "Il n'a pas manqué grand chose, on y a cru jusqu'au bout. On est très mal parti dans ce match et je pense que c'est à cause de ça qu'on le perd. On a eu les ressources mentales pour revenir mais pas pour égaliser. Lille a mis beaucoup d'engagement et on n'a pas été assez attentifs. Carlos (Sanchez) fait deux fautes bêtes et c'est dommage pour nous. Ce n'est pas un coup d'arrêt, il y a beaucoup de positif dans ce match face à une équipe expérimentée. C'est vrai que ça marche bien pour moi en ce moment, même si j'ai une tendinite au talon d'Achille qui me fait très mal".