Lille bastia 042013
Modeste face à Chedjou | AFP

Lille se fait peur à Bastia

Publié le , modifié le

Lille a arraché la victoire à Bastia dans les dernières minutes (2-1), dimanche après-midi lors de la 33e journée de Ligue 1, un résultat qui lui permet de rester à trois points du podium.

Les buts de Digne (85e) et Basa (90e+2) ont effacé l'ouverture du score  corse de Khazri (47e) et maintenu intact l'espoir lillois de décrocher une  qualification pour la Ligue des champions d'ici la fin de la saison. Le Losc (56 points) s'installe provisoirement à la 4e place, en attendant  le match de Nice (54 points) à Paris dimanche soir et celui de Saint-Etienne  (54 points) contre Ajaccio mercredi en match décalé. Lille suit le rythme imposé par les deux occupants du podium derrière le  leader parisien, qui y avaient conforté leurs places les deux jours précédents.  Lyon (3e) l'avait emporté in extremis 2-1 à Montpellier vendredi. Marseille  (2e) avait le lendemain signé sa 11e victoire sur le score de 1-0, face au  relégable Brest.

Landreau fait de la résistance

Le PSG pouvait rétablir sa marge de 9 points d'avance sur l'OM en battant  Nice dimanche soir (21h00), et dissiper quelque peu le malaise créé par  l'élimination en quart de finale de la Coupe de France face à Evian mercredi  (1-1 a.p., 4-1 t.a.b.). Lille a évité le pire grâce à une grosse poussée en fin de match  récompensée par l'égalisation de Digne, d'une belle frappe en lucarne (85e),  puis un but de Basa dans une défense bastiaise qui a mal joué le hors-jeu  (90e+2). Auparavant, les Nordistes s'étaient heurtés à leur ancien gardien, Landreau, auteur d'un superbe arrêt sur une reprise de Payet (13e), avant que  Roux ne manque le cadre de peu (70e).

Les Corses avaient ouvert la marque par Khazri au retour des vestiaires,  bien lancé par Rothen (47e). Le même Khazri s'était procuré les deux meilleures  occasions bastiaises, en gâchant de peu une belle action collective (5e) et en  expédiant un tir tendu sur le poteau (31e). A noter que le nom de Cahuzac a été scandé et applaudi, lorsque le  capitaine bastiais a fait son entrée en jeu pour le dernier quart d'heure, lui  qui était blessé depuis janvier.

Romain Bonte