A l'image de Sébastien Corchia, Lille n'a pu se défaire de Saint-Etienne
Lillois et Stéphanois n'ont pas réussi à se départager | DENIS CHARLET / AFP

Lille - Saint-Etienne : un nul pour la dernière de Michel Seydoux

Publié le , modifié le

Président du Losc depuis 2002, Michel Seydoux a passé la main à Gérard Lopes ce vendredi soir au Stade Pierre-Mauroy. Et pour cette occasion, ses joueurs n'ont pu faire mieux qu'un match nul (1-1) face à Saint-Etienne en match avancé de la 20e journée de Ligue 1. Un match nul qui laisse Lille dans une situation peu enviable au classement (12e, 22 points) et ne permet pas à Saint-Etienne de grimper au classement (8e, 27 points).

►Le match

A Lille la maîtrise, à Saint-Etienne la réussite. Avant la pause, les Verts n'ont frappé que deux fois au but mais c'est bien Romain Hamouma qui est venu ouvrir le score suite à une situation qu'on pourrait qualifier aussi bien de confuse que de géniale. Parti sur la gauche, Monnet-Paquet adresse un centre à ras de terre et voit Roux et Dabo laisser passer le ballon (ou se gêner) avant que leur partenaire ne le reprenne et l'expédie sous la barre d'Enyeama. A l'opposée Jessy Moulin est efficace et conserve son but inviolé. Le portier stéphanois ne peut en revanche rien faire sur la merveille de De Préville en seconde période. A l'entrée de la surface, l'attaquant lillois se joue de trois défenseurs et décoche une frappe puissante du gauche qui elle aussi se loge sous la barre. Malgré la barre transversale touchée par le même De Préville et une frappe d'Amalfitano qui flirte avec le poteau gauche de Moulin à la toute dernière minute, plus rien ne sera marqué.

►Le joueur

Nicolas De Préville évidemment ! On sait que ce joueur a quelque chose en plus, il l'a prouvé une minute seulement après son entrée en jeu. A la 71e minute, Michel Seydoux s'est sans doute levé de son siège et émerveillé pour la dernière fois en tant que Président du LOSC. Et comment aurait-il pu faire autrement sur ce petit bijou et cette frappe surpuissante ? Particulièrement inspiré, l'ancien Rémois aurait même pu faire coup double avec sa frappe enroulée qui est venu frapper la barre dans les dernières minutes du temps réglementaire.

►Les moments forts

Une haie d'honneur par les jeunes et les salariés du club, des chants à sa gloire, une banderole ("15 ans de présidence: merci pour tout!") bien que celles-ci soient interdites dans le Stade Pierre-Mauroy, Michel Seydoux a évidemment passé une soirée particulière ce 13 janvier 2017. Avant le match et même après puisque l'ancien président et le nouveau, Gérard Lopez, sont descendus sur la pelouse pour une petite cérémonie. Pendant les 14 ans de présidence de Michel Seydoux, le LOSC a grandi et a réussi le doublé Coupe-Championnat en 2011.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot