LE PSG champion de France 2014-2015.
Le PSG champion de France 2014-2015. | AFP

Lille-PSG : Paris n’a pas de temps à perdre

Publié le , modifié le

La saison de Ligue 1 reprend vendredi soir (20h30). Paris entame sa quête d’un quatrième consécutif à Lille. Le LOSC connaît l’ampleur de la tâche qui l’attend face au champion de France. Même si le PSG a pris la mauvaise habitude de caler au démarrage.

Hervé Renard "ne se voile pas la face" : ses retrouvailles avec la Ligue 1 s’annonce relevées. Lille "va affronter d'entrée les deux meilleures équipes du dernier championnat". Avant d’aller à Monaco une semaine plus tard, le LOSC entamera sa saison 2015-2016 par LA réception qui effraye les dix-neuf autres équipes de Ligue 1 : celle du Paris Saint-Germain, vendredi soir (20h30). La venue du triple champion de France a de quoi effrayer les Dogues, 8es l’an passé. Certes, l’équipe de Laurent Blanc débarque dans le Nord sans Zlatan Ibrahimovic, forfait. Sans sa dernière folie, l'Argentin Angel Di Maria. Mais sa préparation estivale, parachevée par un Trophée des champions soulevé sans forcer, confirme la crainte de Renard : oui, le club de la capitale "est plus que prêt".

Le nouveau coach nordiste n’a pas trente-six solutions pour lui mettre des bâtons dans les roues. Sa recette est simple. Elle tient en ces quelques mots : "L'important, a-t-il détaillé en conférence de presse, c'est de leur poser des problèmes. Et pour cela, il faut  avoir une qualité technique élevée. Il faudra une grande discipline collective mais ça ne veut pas dire rester à onze devant sa surface de  réparation. Ne pas jouer serait la pire des choses." Plus facile à dire qu’à faire. "On va essayer, annonce timidement Rio Mavuba, le capitaine des Dogues. Mais ce ne sera pas simple."

Du retard à l’​allumage

Lille pourra compter sur quelques-unes de ses recrues estivales dès vendredi : Renato Civelli en défense centrale, Mounir Obbadi au milieu, mais aussi Baptiste Guillaume, Gadji Tallo et Sehrou Guirassy, en balance pour occuper la pointe de l’attaque. Sur le papier, pas de quoi contrarier l’ogre parisien. Mais les Nordistes peuvent puiser une bonne d’optimisme en jetant un coup d’œil dans le rétro :

- Ces cinq dernières saisons, le champion en titre n’a jamais gagné lors de la 1re journée. Même le PSG n’échappe pas à la règle : Lorient (2-2), Montpellier (1-1) et Reims (2-2) l’ont successivement accroché d’entrée.
- Les difficultés parisiennes de la 1re journée ne datent pas d’aujourd’hui. Le club de la capitale n'a gagné qu'une seule fois en ouverture du championnat depuis neuf ans : contre Saint-Etienne (3-1), le 7 août 2010. Les huit autres démarrages se sont soldés par cinq nuls et trois défaites.

David Luiz : "Avant, on manquait l’opportunité de tuer les matches"

Problème pour les Lillois : tout ça, les Parisiens le savent. Ils en ont même bien conscience. "On sait que Paris a traditionnellement du mal à débuter ses saisons en championnat, admet Blaise Matuidi, qui devrait être associé à Marco Verratti et Thiago Motta dans l’entrejeu. Nous allons essayer de changer cela."

Les points pris ne sont plus à prendre. Et se traduiront par une économie d’énergie qui ne sera pas de trop au printemps, lorsque l’exigeante Ligue des champions se profilera. Autrement dit, si Paris veut franchir le cap des quarts de finale, il serait bien inspiré de ne pas traîner en route dans sa quête d’un quatrième sacre consécutif. David Luiz insiste, dans L’Equipe : "Avant, on manquait l’opportunité de tuer les matches. Du coup, on a parfois donné le droit de rêver à nos adversaires."