Le Lillois Mathieu Debuchy
Le Lillois Mathieu Debuchy | NICOLAS TUCAT / AFP

Lille pour oublier, les Verts pour confirmer

Publié le , modifié le

Giflé 6-1 à Munich en Ligue des champions, le Losc n'a plus que la L1 pour pleurer. Retrouver la C1 passera par des séries. Lille n'a plus perdu depuis un mois et doit battre Brest pour remonter. Intenable dans son Hainaut, VA met cap au sud pour défier Bastia et titiller le podium. Dans son sillage se trouvent les Verts. Brillant vainqueur à Paris samedi dernier, l'ASSE s'attaque à l'antithèse du PSG: le promu troyen. Tout faux pas dans le Chaudron est interdit.

Quatre défaites en quatre matches, les Dogues ne jouent déjà plus dans la cour des grands. Trop juste au niveau de la Ligue des champions ? Un peu de ça et un peu de circonstances défavorables ont scié la branche sur laquelle était assis les Lillois. "La première période fut un cauchemar, même s'il y a trois classes d'écart, a indiqué Rudi Garcia. On n'était pas au niveau et ça ne pardonne pas. On avait l'impression de voir des jeunes contre une équipe d'hommes". "On a du mal à franchir le cap en Ligue des champions. Mais chaque année on perd les meilleurs joueurs et c'est difficile d'avoir un collectif", a pour sa part expliqué le capitaine Rio Mavuba. L'effet "grand stade" n'a pas fonctionné comme prévu. heureusement, il reste la Ligue 1 pour se rattraper et redorer un nouveau blason décevant. Invaincu en championnat depuis fin septembre (3 victoires et 1 nul) et revenu dans le sillage de St-Etienne et Valenciennes, le Losc s'autorise à repenser aux places européennes. Passer vite à autre chose, certainement le seul moyen d'oublier... Au milieu du cauchemar bavarois, une éclaircie est arrivée : le retour du capitaine Rio Mavuba. Même si sa blessure a coïncidé avec l'embellie nordiste en octobre, ce pilier du milieu lillois est indispensable au redressement de l'équipe. En guide spirituel, l'international en appelle à l'oubli volontaire. "Il faut 'switcher' et se rattraper dès ce week-end contre Brest. Une victoire ferait du bien." Heureusement pour Lille, les Bretons sont la pire équipe de L1 à l'extérieur avec que des défaites et une différence de buts de -11.

Toulouse veut réagir

En avance sur le tableau de marche Lillois, Toulouse, Valenciennes et Saint-Etienne comptent bien rester devant les Nordistes. La tâche semble à la portée du TFC qui reçoit les Corses d'Ajaccio, privés de Mutu, Cavalli et André. Après deux  défaites la semaine dernière, le coach toulousain Alain Casanova "attend une réaction dans le jeu" et  espère "voir une équipe qui assume ses responsabilités" à domicile. Sortis grandis de leur succès au Parc des Princes lors de la 11e journée (1-2), les Verts doivent bonifier ce résultat contre Troyes. Pour l'occasion, Christophe Galtier retrouvera un Mignot opérationnel et un Aubameyang titulaire. Côté aubois, Jean-Marc Furlan devra se passer des services de son défenseur Matthieu Saunier. En revanche, l'Estac récupère son attaquant Mohamed Yattara. Suffisant pour battre l'ASSE et sortir de la zone rouge ? Equipe surprise de ce début de championnat, Valenciennes s'avance sans masque vers Furiani. La meilleure attaque de L1 sera encore privée de Le Tallec mais peut s'appuyer sur un Pujol décisif lors du succès contre Sochaux 3-1. Battu 2-1 par les Lionceaux en match en retard mercredi et nouveau relégable, Evian joue gros à Reims.