Eden Hazard - Nice Lille
Eden Hazard, un des forces du LOSC. | AFP - VALERY HACHE

Lille n'a plus le droit à l'erreur !

Publié le , modifié le

A six journées de la fin, le sprint est définitivement lancé en Ligue 1, et la tension est à son paroxysme tant en tête qu'en bas du classement. Leader déchu (par l'OM), Lille recevra ce samedi la lanterne rouge Arles-Avignon et tentera de se rassurer avec une victoire. Pour la course à l'Europe, duel intéressant entre Rennais et Bordelais. Match capital pour le PSG qui accueillera Valenciennes en cette 33e journée.

Les Lillois joueront Arles-Avignon, d'ores et déjà relégué en Ligue 2, au Stadium (19h) avec la ferme intention de redresser la barre. En effet, les Dogues restent sur deux nuls et une défaite, avec à la clef la perte du fauteuil de leader au profit des Marseillais (un point d'avance pour l'OM). Autant dire que ce match face à la lanterne rouge de Ligue 1 tombe à point nommé pour le LOSC, qui a besoin de retrouver confiance et se relancer. Qui plus est, si les coéquipiers d'Eden Hazard avaient la bonne idée de l'emporter à domicile, ils reprendraient la tête du championnat et mettraient ainsi la pression sur l'Olympique de Marseille, jouant dimanche face à Auxerre. Faux pas interdit pour les hommes de Rudi Garcia s'ils ne veulent pas être évincés de la course au titre. Les Lillois devront toujours se passer de Florent Balmont (blessé aux ischio-jambiers) et a priori de Moussa Sow et Aurélien Chedjou, plus qu'incertains. Leaders du championnat depuis le début du mois de décembre 2010, les Dogues ont vu Marseille leur ravir la première place mercredi dernier (victoire 4-2 de l'OM face à Nice). Pas abattus, les Lillois y croient toujours. "Ca va se jouer dans les têtes, estime Cabaye. La meilleure place, c'est la première et elle est encore dans nos cordes. On va essayer d'aller la chercher".

Lens, de son côté, recevra Lorient, pour ce qui semble être le match de la dernière chance. Dix-neuvièmes, les Lensois se doivent de l'emporter à tout prix s'ils veulent encore y croire. Mais les Merlus, qui se battent pour jouer l'Europa League la saison prochaine, viendront très certainement du côté de Bollaert pour l'emporter. Les hommes de Christian Gourcuff n'ont pas perdu en Ligue depuis le 19 février dernier, enchaînant une série de neuf matches sans défaite (deux victoires, sept nuls).
Les Sochaliens accueilleront Nancy avec comme objectif la victoire afin de rester en course pour une qualification en Europe la saison prochaine. Les Rouge et Blanc, premiers non relégables (deux points d'avance sur le premier relégable, Caen), ont l'obligation de réaliser un bon résultat pour se donner un peu d'air.

Duel entre équipes peu en verve dernièrement du côté du Stade de la route de Lorient entre Rennes et Bordeaux. En effet, le Stade Rennais reste sur trois défaites consécutives alors que les Girondins restent sur quatre nuls et une défaite lors de leurs cinq dernières rencontres de Ligue 1. Les hommes de Frédéric Antonetti voudront certainement rebondir à domicile pour pouvoir rester à l'affût derrière le Paris-Saint-Germain (4e), qu'ils talonnent. Les Bordelais, quant à eux, devront batailler et obtenir un résultat s'ils ne veulent pas être écartés de la course à l'Europe. L'entraîneur girondin Jean Tigana va renouveler sa confiance à la charnière centrale Savic-Fernando, laissant Ciani et Planus sur le banc.

Enfin, à 21h, le PSG affrontera Valenciennes pour un match capital. Le club de la capitale, s'il veut avoir un espoir de disputer la prochaine édition de la Ligue des Champions, devra l'emporter. En effet, en cas de succès, les pensionnaires du Parc des Princes mettraient la pression aux Lyonnais, qui jouent dimanche. Défaite interdite pour les coéquipiers de Claude Makelele. A noter les absences de Jallet (suspendu), Luyindula (cheville gauche) côté parisien. Grégory Coupet, sorti en cours de match face à Brest (2-2, dimanche dernier) en raison d'une douleur au dos, s'est entraîné hier et devrait pouvoir tenir sa place. Les Rouge et Blanc, à trois points du premier relégable, tenteront de décrocher un bon résultat dans la capitale, pour assurer leur maintien.

José CEPEDA