La joie des Lillois autour de Kalou
La joie des Lillois autour de Kalou | DENIS CHARLET / AFP

Lille à moitié rassuré

Publié le , modifié le

Corrigé par le Bayern Munich en Ligue des champions mercredi (6-1), Lille s'est relancé en battant Brest 1-0 (but de Kalou) en match décalé de la 12e journée de Ligue 1. Un succès logique pour les Dogues malgré un manque flagrant de réalisme. En soirée, St-Etienne est monté sur le podium grâce à sa victoire contre Troyes 2-0. Les Verts devancent Valenciennes à la différence de buts. VA s'est imposé 3-2 à Bastia. Battu 4-2 par Ajaccio, Toulouse n'y arrive plus.

Au grand stade des intentions, Lille avait une plaie à refermer. Fermer la parenthèse bavaroise en battant les modestes brestois (aucun point remporté en six déplacements). Une opération charme envers ses supporters pour relancer une saison morne et replacer l'ambition comme moteur du club. A l'heure où des rumeurs de vente du Losc se font plus nombreuses, il n'est plus question de noircir le tableau.

Kalou un peu mieux

Un match plus tard, la tension est redescendue d'un cran grâce à une victoire poussive. Les Dogues ont eu beau accélérer et se démener pour emballer le match, le tableau d'affichage a frôlé le gel. Bien plus entreprenant qu'à Munich, Kalou a montré un visage plus conforme à ce qu'on attend d'un joueur de ce type. Avant de marquer le but libérateur sur un centre de Payet (45e), l'Ivoirien a failli pousser Bernard Mendy à l'autogoal (superbe d'ailleurs). Sans l'intervention de Thébaux, c'était un chef d'oeuvre (12e). Kalou a aussi manqué l'immanquable devant le but (30e). L'inconstance est toujours là.

Europe en vue...

Avec ce but d'avance à la pause, la domination lilloise a été beaucoup moins nette en seconde période, les joueurs du Losc souffrant physiquement, comme à chaque fois après avoir joué en Ligue des champions plus tôt dans la semaine. Si Payet (55e) puis De Melo (67e) ont chacun eu une belle balle de 2-0, Brest, plus offensif avec l'entrée en jeu de Licka à la place de Dernis à la pause, aurait pu tout aussi bien revenir dans le match. Mais Landreau a été irréprochable face à l'ancien lillois Larsen Touré (69e). Avec ces trois points, le Losc continue de remonter au classement. Si Lille s'éloigne en C1, il s'est encore rapproché de l'Europe. Cette équipe est pleine de paradoxe...

VA et l'ASSE continuent

Rien ne semble arrêter Valenciennes et St-Etienne. Les Nordistes ont renversé Bastia 3-1 après avoir été mené 2-1 à Furiani. VA s'est mis en route dans le denier quart de jeu et a fait la différence en deux minutes par Kadir (78e) et Dossevi (80e). De leur côté, les Verts ont dompté Troyes 2-0 en deuxième mi-temps. L'Estac avait prévu un système défensif sans attaquant mais les Foréziens ont fini par percer le coffre aubois sur des buts de Cohade (46e) et Aubameyang (88e). Et voilà l'ASSE provisoirement 3e de Ligue 1. En revanche, Toulouse est à l'arrêt et redescend vers le milieu du classement. Après sa défaite à Bordeaux, le TFC s'est fait surprendre par Ajaccio au Stadium 4-2. Dans le dernier match de la soirée (12e journée), Evian s'est relancé à Rems 2-1 et sort de la zone de relégation.

Réactions

Salomon Kalou (attaquant de Lille): "On était sur une bonne série en Championnat et ce soir on a fait un bon match, on s'est créé plein d'occasions. On pouvait mettre plus de buts mais on ne retient que les trois points. Après une telle défaite (à Munich, ndlr), tu as envie d'entrer dans le match et de montrer que tu as de la valeur. Le plus important c'est de ne pas baisser les bras et de continuer à bosser. Les matches s'enchaînent et il faut continuer à prendre des points".

Ahmed Kantari (défenseur de Brest): "Ce qui est rageant c'est qu'on attende d'être menés pour réagir. Il y avait mieux à faire, nous les avons trop respectés en première période. On a surtout manqué d'agressivité, on n'était pas sur les deuxièmes ballons. Peut-être qu'inconsciemment, il y a un blocage psychologique. On voit bien qu'en deuxième période, on arrive à faire jeu égal avec Lille. On arrive à garder le ballon et à se créer des occasions. Maintenant, il faut faire ça dès la première minute. Aujourd'hui, nous n'avions rien à perdre et on repart frustré car on n'a pas joué notre carte à fond. C'est sûr que si on continue comme ça à l'extérieur, on n'a pas le choix, il faut continuer à être performant à domicile".