L'attaquant lyonnais Alexandre Lacazette a manqué un penalty face à la Juventus Turin, en Ligue des champions.
L'attaquant lyonnais Alexandre Lacazette a manqué un penalty face à la Juventus Turin, en Ligue des champions. | AFP

Lille-Lyon, entre petits et grands malheurs

Publié le , modifié le

Lyon et Lille, qui réalisent des débuts de saison loin de leurs espérances, s'affrontent ce soir pour la 13e journée de Ligue 1.

Ambiance morose à Pierre-Mauroy. Si les matchs de Ligue 1 étaient des vieux film français, la rencontre entre Lille et Lyon porterait sans doute ce titre. Les malheurs des deux clubs sont pourtant d'échelles différentes. Le début de saison de Lyon, 7e, tient plus de la comédie mordante où tout s'arrangera à la fin. Alors qu'à Lille, 18e, le scénario dessine doucement un drame. A moins qu'un repreneur ne joue au deus ex machina

Lyon, la chanson de Bruno

L'année dernière, l'hiver avait sacré Génésio. L'entraîneur précédent, Hubert Fournier, avait trouvé au pied du sapin une lettre de licenciement. Lyon était alors 9e du classement et venait de conclure son année sur une défaite contre le Gazelec Ajaccio. Avant d'arriver au 24 décembre, Bruno Génésio a encore le temps de redresser la barre. Lyon montre d'ailleurs déjà des signes de rémission. Deux victoires, poussives certes, en Ligue 1 (contre Toulouse et Bastia) et un nul contre la Juventus Turin en Ligue des champions. Et un Lille en pleine crise pourrait servir de dernier tremplin avant une semaine chargée (Zagreb puis Paris). L'effectif est presque au complet. L'ailier Rachid Ghezzal, touché à l'adducteur, ne sera pas présent et Christophe Jallet poursuit sa réathlétisation. Clément Grenier est incertain et Nabil Fekir est suspendu après son carton rouge contre Bastia. 

Lille, en attendant Lopez

Si la situation de Lyon suscite la grogne des supporters, que dire de celle de Lille. L'ancien champion de France végète en bas de classement. Après le remplacement d'Hervé Renard par Frédéric Antonetti et une fin de saison réussie, les Dogues ont vu leur inter-saison sabordée par des soucis financiers. Mais ils possèdent tout de même un effectif suffisant pour éviter les affres de la relégation. Pour tenter de redresse la barre, les Lillois enregistrent le retour de Nicolas De Préville. Mais ils doivent toujours se passer de Rony Lopes, Mounir Obbadi et Eric Bauthéac. Ryan Mendes et Junior Tallo sont également absents. Mais ce n'est pas un joueur que les supporters nordistes attendent comme le Messi, mais un homme d'affaire. Le Luxembourgeois Gérard Lopez doit prochainement reprendre le club et injecter du sang, et des billets, neuf.