Aurélien Chedjou - Lille - 2011
Aurélien Chedjou (Lille) | AFP - DENIS CHARLET

Lille a les épaules

Publié le , modifié le

Beaucoup de conclusions à tirer en une seule journée ! Entre les nuls de Paris (0-0) et Lyon (2-2) et les victoires de Lille (3-1) et Marseille (0-1), la course au titre de champion de France s’est fortement écrémée. En bas de tableau, Lens s’enfonce dangereusement vers la Ligue 2. Moussa Sow continue de briller, Gourcuff s’enlise.

Tant de changements en une seule journée ! Avant la reprise du championnat après la pause internationale, la Ligue 1 était encore un véritable casse-tête, aujourd’hui sa lecture parait presque limpide.

Lyon dit adieu au titre

Lyon, grand épouvantail de cette fin de saison, a marqué le pas en concédant le nul face à Nice (2-2) alors qu’ils menaient (2-0). Les hommes de Claude Puel payent une nouvelle fois leur irrégularité. Une nouvelle erreur, une erreur de trop dans la course au titre. Avec des objectifs revus à la baisse, l’OL doit maintenant croiser les doigts pour espérer se qualifier pour la Ligue des Champions. Une mission prioritaire pour Bastos et consorts, dans un clubdéjà en difficulté financière. De son côté, Yoann Gourcuff, symbole de l’investissement outrancier du club à l’intersaison est encore passé à côté deson match.

 Lille a tout du champion

Lille, pour sa part, a assumé son rôle de leader. Alors que beaucoup pensaient que les Dogues allaient se désunir en fin de saison ou céder sous la pression, ils ont, aucontraire, rappelé à leurs poursuivants qu’ils étaient les patrons du championnat de France cette saison. Une victoire nette en sans bavure face à Caen (3-1) avec à la clef une nouvelle réalisation de son buteur vedette sénégalais Moussa Saw, qui en compte désormais 20. Tout d’un champion.

 Marseille plie mais ne rompt pas

En allant chercher un succès étriqué que la pelouse du RC Lens, les Phocéens se sont octroyé le statut d’unique poursuivant pour le titre. Les champions de France 2009-2010 sont les seuls à tenir la cadence lilloise. Désormais à quatre point des joueurs de Rudi Garcia, ils doivent espérer une fin de saison sans faute et des errements chez leurs adversaires pour décrocher le titre.

 Lens : une défaite encourageante

Conséquence directe de la réussite de Marseille, les espoirs de Lens pour le maintient s’amenuisent. Malgré un match plutôt rassurant, les joueurs de Laszlo Bölöni ont enregistré une défaite logique, grâce à une superbe réalisation de Benoît Cheyrou. "Je suis abattu mais cela ne va pas durer longtemps, commentait-il. Le chemin est bon."  En effet, l’un des rares motifs de satisfaction est la performance physique et tactique de son équipe. Ne manque plus que la réussite devant les buts.