Lille Nancy Pedretti 082012
Benoit Pedretti devra faire le relais entre le milieu et l'attaque. | PHILIPPE HUGUEN/AFP

Lille à la relance, Bastia pour confirmer

Publié le , modifié le

Quatre jours après s'être incliné à Copenhague (1-0), le LOSC se déplace sur la pelouse de l'OGC Nice (17h) pour le compte de la 3e journée de Ligue 1. Les Dogues doivent absolument l'emporter pour mettre fin à cette spirale négative (un nul, une défaite). Un peu plus tard dans la soirée (20h), Rennes accueille Bastia au Stade de la Route de Lorient. Les Corses veulent conserver leur invincibilité.

Nice, pour se relancer avant Copenhague

Le LOSC a la 'gueule de bois'. A la sortie d'une semaine ratée, où ils n'ont pu faire mieux que match nul à domicile face à Nancy (1-1) et qu'ils se sont inclinés à Copenhague en barrage aller de la Ligue des Champions (1-0), les Lillois ont l'occasion de se remettre dans le sens de la marche face à l'OGC Nice (17h), et quatre jours avant de la réception des Danois au Grand Stade. Rudi Garcia, qui a vu perdu son homme à tout faire -Eden Hazard- durant l'intersaison, n'a toujours pas réussi à (re)mettre ses attaquants de bonnes conditions. A l'heure actuelle, seul Salomon Kalou a ouvert son compteur but. "Il faut être capable d'être plus réaliste", a-t-il déclaré en milieu de semaine.

Par ailleurs, le déplacement des Lillois à Nice (14e) ne s'annonce en effet pas des plus faciles. "Jouer au stade du Ray, ce n'est jamais simple,a commenté Rudi Garcia dans La Voix des Sports. On a pris un bon départ en championnat mais on pourrait même dire qu'il sera très bon si on gagne à Nice." Car les Aiglons ont plus que jamais besoin de points, eux qui comptent déjà un nul et une défaite après deux journées. Et à l'instar du LOSC, les attaquant niçois peinent à trouver le chemin de filets. L'arrivée imminente du Lyonnais, Jérémy Pied -absent de la liste des joueurs retenus face à Evian-Thonon-Gaillard- pourrait s’avérer utile dans les prochaines semaines.

Bastia, bourreau de Rennes ?

Fort de ses succès à Sochaux (2-3) et contre Reims (2-1), le Sporting Club de Bastia a endossé le costume d'outsider. Un rôle qui convient parfaitement au groupe de Frédéric Hantz. Mais face à Rennes (20h), les Corses vont cette fois-ci s'attaquer à un adversaire d'un autre calibre, habitué à jouer le haut de tableau et la Ligue Europa. Un challenge alléchant pour des Bastiais, invaincus après deux matchs et qui auront certainement à coeur de poursuivre sur cette belle lancée.

Si le club corse sourit en ce mois d'août, le Stade Rennais (17e), lui, fait grise mine. Et pour cause : les Bretons ont totalement manqué leur début de saison. Il faut en effet remonter à la saison 2006/2007 pour voir Rennes dans pareille situation (0 points) après deux journées. "Si on ne bat pas Bastia, je pense qu'on va commencer à demander la tête du coach (ndlr: Frédéric Antonetti)", prévient Jean-Armel Kana-Biyik. Un rendez-vous qui s'annonce d'ores et déjà capital.

Dans les autres rencontres, Toulouse (6e) se déplace à Nancy (8e), Valenciennes (9e) accueille Ajaccio (11e), Reims (17e) reçoit Sochaux (19e) et la lanterne rouge Troyes (20e) s'en va défier Lorient (5e) au Moustoir.