Duel entre le Lillois De Melo et le joueur de Nancy Puygrenier
Duel entre le Lillois De Melo et le joueur de Nancy Puygrenier | AFP - François Lo Presti

Lille inaugure son Grand Stade par un nul face à Nancy

Publié le , modifié le

Pour inaugurer leur "Grand Stade" flambant neuf, qui fait basculer leur club dans une nouvelle ère, les Lillois se sont contentés vendredi d'un match nul contre Nancy (1-1) pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1.

Bakar, premier buteur du Grand Stade

C'est le Nancéien Djamel Bakar qui a eu notamment honneur d'être le premier joueur à marquer dans le nouveau stade du Losc dont les 50.283 places n'avaient pas trouvé toutes preneurs pour cette première, malgré une belle affluence dans les travées. Douchant les ardeurs des Lillois jusqu'alors dominateurs et maîtres du jeu, Bakar a résisté au pressing de Rio Mavuba pour décocher une superbe frappe enroulée des 35 mètres qui trompait un Landreau un peu juste (33e).

Nancy termine à dix

Fort heureusement pour Rudi Garcia et ses joueurs, Salomon Kalou a évité une défaite qui aurait fait mauvais genre en ce soir de première, grâce à une égalisation de la tête quelques minutes avant la fin de la première période (43e). Ce premier but à domicile est l'oeuvre de deux recrues estivales: l'ancien joueur de Chelsea a bénéficié d'un centre de Marvin Martin, arrivé de Sochaux pour faire oublier le Belge Eden Hazard, qui est lui-même parti tenter sa chance à Chelsea. Les Lillois ont joué les onze dernières minutes face à une équipe réduite à dix, après l'exclusion de Benjamin Moukandjo (79e). Mais ce coup de pouce du destin ne leur a pas suffi à offrir aux abonnés lillois une victoire au goût de cadeau de bienvenue.

Encore besoin de repères

Peut-être fallait-il laisser aux Lillois le temps de trouver leurs repères sur cette pelouse qu'ils ont découverte mardi à l'occasion de leur premier entraînement. Au premier coup d'oeil, ce match nul fait les affaires des deux équipes, qui s'étaient toutes les deux imposées une semaine plus tôt et se partagent désormais la tête du classement avec quatre points.

La deuxième journée continue samedi avec notamment le déplacement du champion en titre Montpellier à Lorient et se poursuivra dimanche avec le premier déplacement de l'ogre parisien chez le petit poucet ajaccien.

Jean Fernandez (entraîneur de Nancy): "C'est pour nous un résultat positif. Lille est pour moi la meilleure équipe de ce début de saison. C'était le premier match au Grand Stade, il y avait un peu d'excitation. En première mi-temps on a reculé, on a trop subi. Le point positif c'est ce but sur notre première occasion. Le regret, c'est de ne pas être arrivé à 1-0 à la mi-temps. C'est bien pour la suite du Championnat de prendre un point à Lille. C'était inespéré avant le match. Les joueurs n'ont pas fait un grand match mais on a été très solidaire. C'est un stade extraordinaire. Lille est passé dans une autre dimension. Il y a tout pour que ce soit le club du futur".

Rudi Garcia  (entraîneur de Lille): "On a eu ce à quoi on s'attendait. On savait que cette  équipe de Nancy viendrait pour défendre et essayer d'exploiter la moindre  erreur de notre part. On a pris un but sur leur seule frappe cadrée. On a  égalisé avant la mi-temps, c'était plutôt bien. En fin de match, on a été un  peu moins bons. Il y avait souvent une touche de trop pour pouvoir trouver un  décalage. Le plus gros souci, c'est d'avoir perdu Marko Basa à l'échauffement.  Faire jouer des joueurs professionnels 48 heures après des matches  internationaux, voilà le résultat. Il y a deux blessés dans les rangs du LOSC  (Basa et Debuchy, ndlr). Les gens qui programment les matches feraient bien de  jouer un petit peu. (Pour Basa) c'est un problème musculaire à l'adducteur. On  verra sous 48 heures, mais il y a de grandes chances qu'il soit forfait pour  mardi lui aussi (comme Debuchy). Le stade est magnifique. Ca va être un plaisir  d'y jouer toute la saison. C'est une belle soirée mais il y a un sentiment  d'inachevé. Il faut se concentrer sur le déplacement à Copenhague (barrages de  la Ligue des champions)."

Gilles Gaillard