Nolan Roux, Losc, Lille
Le Lillois Nolan Roux exulte après son but | PASCAL PAVANI / AFP

Lille fond sur Monaco

Publié le , modifié le

Dans une soirée riche en buts et en rebondissements, Lille a relancé la course à la 2e place avec sa victoire à Toulouse lors de la 32e journée de Ligue 1 (1-2). Calés en milieu de tableau, Bordeaux et Rennes ont partagé les points (2-2). En bas de tableau, Sochaux, accroché à Bastia (2-2), tout comme Evian à Lorient (1-1) et Guingamp, battu par Montpellier (1-2) n'avancent pas.

Et si le Losc terminait juste derrière le PSG? Promise à Monaco, la place de dauphin pourrait échoir à Lille. Vainqueurs à Toulouse, les Nordistes sont revenus à trois points des Monégasques, opposés demain au FC Nantes. Après son but victorieux la semaine dernière contre Guingamp, Salomon Kalou a encore été déterminant. D'abord en offrant l'ouverture du score à Nolan Roux (0-1, 26e) puis en doublant la mise sur pénalty (0-2, 42e). Sans la maladresse du buteur inaugural, l'Ivoirien aurait même pu doubler son crédit de passe décisive, mais le poteau en a décidé autrement (19e). Fragile au Stadium, où ils ont déjà perdu quatre fois cette saison, les Violets n'ont jamais fait trembler leurs visiteurs, hormis lorsque Aurier a réduit l'écart en fin de match (1-2, 90+3e). Sans un Zacharie Boucher inspiré face à Delaplace (66e), le raté de Roux (53e) et l'expulsion des deux Dogues Béria (67e) et Souaré (69e), les affaires auraient pu se corser pour les Toulousains. Depuis leur victoire à Rennes il ya trois journées, les hommes de Casanova n'avancent plus... A l'inverse, ceux de Girard mène grand train et se battront jusqu'au bout pour une place directement qualificative pour la Ligue des champions. 

Cissé enfonce Sochaux

Plus au Sud, Sochaux était dans la même situation que Lille à la mi-temps. Au terme d'une première période où Raspentino (7e) et Bruno (16e) côté corse, Sunzu côté sochalien (18e) avaient eu l'opportunité de mettre leur équipe à l'abri, les Lionceaux ont accéléré. Sur un centre de Faussurier, Jordan Ayew alliait détente et timing (0-1, 45e). Peu impérial à Rennes la semaine passée, sébastien Squilacci étalait encore ses lacunes face au Ghanéen. Dans la foulée, c'est Roy Contout qui sautait plus haut que l'ancien monégasque pour faire scorer Corchia (0-2, 45+1e). Sauf que le FCSM, avant-dernier, ne sait pas tenir un score. Il y a une semaine, N'Koulou avait égalisé pour l'OM dans le temps additionnel. Cette fois, Gianni Bruno, malheureux quelques minutes auparavant (1-2, 53e) et Djibril Cissé, d'une splendide reprise de volée ont joué aux bourreaux (67e). Bruno (50e) et Khazri (62e), seuls face au but vide auraient pu donner la victoire aux locaux... Dans les bois, Landreau leur a évité la défaite, intervenant à deux reprises devant Contout (72e,89e). Les Doubistes n'ont plus gagné à l'extérieur depuis 17 matches et pointent toujours à 8 points d'Evian. 

Guingamp va mal, Evian va mieux

Tombeurs de Monaco lors de leur dernière sortie, les Hauts-Savoyards n'ont pas faibli à Lorient. Malgré l'ouverture du score précoce d'Aliadière, servi par Aboubakar (1-0, 6e), les premiers non relégables n'ont pas courbé l'échine. Au contraire très en vue, Nicolas Bénézet a trouvé la barre en fin de match (74e) tandis que Daniel Wass avait trouvé le poteau (55e) puis égalisé sur un centre d'Abdallah (1-1, 70e). Au retour des vestiaires, Hansen a mis traoré en échec pour garder les siens dans le match. Les troupes de Pascal Dupraz confirme leur belle tenue en Bretagne. Depuis leur victoire à Guingamp, ils ne se sont plus imposés loin de leurs bases. D'ailleurs, le Roudourou a encore été un hôte accueillant ce soir. Opposé à Montpellier, l'EAG y a concédé un nouveau revers, le 6e sur les 9 derniers matches. Une première demi-heure catastrophique avec les buts de Sorbon contre son camp (0-1, 25e) et de Stambouli (0-2, 27e) conjuguée au mauvais soir des attaquant Rouge et Noir expliquent cette nouvelle déroute. S'il a marqué (1-2, 61e). Yatabaré a beaucoup gâché (14e, 45+1e, 47e, 74e). Et Alioui a touché la barre (79e)...

Le Bordelais Diego Rolan a connu beaucoup de soirées comme celle-là avant de se libérer. Passeur décisif pour Hoarau (1-0, 37e), l'Uruguayen a débloqué son compteur but vingt-quatre minutes plus tard (2-0, 61e). Sans une parade splendide de Benoît Costil sur sa demi-volée, le doublé et un statut de héros lui tendaient les bras (90+4e). Incapables de s'imposer depuis cinq rencontres, les Bordelais pensaient briser cette série grâce à son duo d'attaque. Las, les Girondins ont dilapidé leur avantage en cinq minutes devant Doucouré (2-1, 64e) et Alessandrini (2-2, 68e). Quatre minutes plus tard, l'un des poteaux de Chaban-Delmas a participé à ce sinistre record (72e). 

Les résultats de la 32e journée
Le classement 

Jerome Carrere