Lille-Montpellier
. | AFP

Lille et Montpellier se neutralisent

Publié le , modifié le

Lille et Montpellier ont fait mach nul (0-0) dimanche pour le compte de la 6e journée de L1. Score logique pour une rencontre dans laquelle les deux équipes solides défensivement ont un chacune leur période, même si les Nordistes ont eu davantage de possibilités de marquer. Le LOSC reste certes invaincu mais a connu trop de déchet technique pour pouvoir faire plier des Montpelliérains pourtant peu inspirés en attaque.

Les Lillois auraient pu débloquer la situation en première période par Delaplace et Mendes notamment, avec aussi un Ronny Lopes très présent dans les actions offensives, alors que les Héraultais ont dû faire le dos rond. Après la pause pourtant, les Montplliérains avec un changement de dispositif tactique ont retrouvé de l'allant et ont rééquilibré les débats profitant d'une baisse de régime physique des Lillois. Malgré tout, leurs tentatives ont  été trop approximatives et ont sérieusement manqué de tranchant, et ils n'ont jamais vraiment débordé la défense du LOSC.   

Vaines tentatives lilloises

Les Lillois qui restaient sur deux premières périodes très mauvaises face à Nantes et Krasnodar, ont cette fois pris le match par le bon bout et ont  largement dominé les Montpelliérains.  Le Suisse Frey, titulaire pour la première fois depuis son arrivée à la fin  du mercato, s'est montré volontaire mais limité techniquement, malgré quelques beaux mouvements. Après un slalom à l'entrée de la surface et un petit pont sur Hilton, il  était devancé par Congré qui dégageait... dans le joueur suisse, tout proche de  marquer un but chanceux (18e). Puis, lancé dans la surface, il centrait devant le but mais aucun lillois  n'avait suivi pour conclure (22e) et peu après il décalait Delaplace, dont la  frappe rasait le montant droit de Jourdren (24e). Les vagues lilloises se succédaient et c'était au tour de Mendes de buter sur Jourdren (27e). Puis Delaplace voyait une nouvelle frappe contrée par la défense héraultaise (33e).

Un point c'est tout

Les joueurs de Rolland Courbis, qui n'ont approché la surface d'Enyeama que  sur coups de pied arrêtés, pouvaient s'estimer heureux de rejoindre les  vestiaires sur un score de parité tant ils avaient été dominés.A force de manquer de réalisme, Lille se mettait en danger et Montpellier  ne passait pas loin du hold-up. Un tir de Montano était d'abord détournée de  justesse en corner par Basa (58e), puis Tiené plaçait une frappe enroulée qui flirtait avec l'équerre d'un Enyeama battu (59e). Finalement les deux équipes se sont contentées de prendre à défaut d'avoir offert du spectacle.  Les Nordistes, émoussés en fin de rencontre, ont montré leurs premières difficultés à enchaîner les matches mais vont devoir pourtant s'accrocher puisqu'ils devront disputer encore quatre matches lors des deux prochaines semaines. 

Christian Grégoire