Lille et Bielsa chutent face à de solides Caennais

Lille et Bielsa chutent face à de solides Caennais

Publié le , modifié le

Une semaine après la lourde défaite face à Strasbourg (3-0), le Lille de Marcelo Bielsa enregistre un deuxième revers consécutif en Ligue 1. Face à Caen, le LOSC s'est incliné sur deux réalisations de Damien Da Silva et Ivan Santini et pointe à la 14e place. Caen enregistre lui sa première victoire de la saison.

L’effet Bielsa n’aura-t-il duré qu’une journée ? Car après une première victoire convaincante face à Nantes, le LOSC vient d’enchaîner deux défaites et pointe déjà à la 14e place. Si le revers face à Strasbourg (trois blessés en première mi-temps et Nicolas De Préville et Ibrahim Amadou assurant l’intérim après l’expulsion de Mike Maignan) donnait quelques circonstances atténuantes à Marcelo Bielsa et ses joueurs, la prestation plus que moyenne et le manque de force collective affichés face à Caen interroge aujourd'hui sur la capacité des Lillois à viser le haut de tableau cette saison.

Thiago M​endes a manqué

A l’image de Thiago Maia, les Lillois ont semblé complètement perdu, deux semaines pourtant après une prestation alléchante face à Nantes sur la même pelouse. Le milieu brésilien, qui fêtait sa première titularisation en raison de l’absence de Thiago Mendes, n'a pas su remplacé son compatriote brésilien, homme fort du LOSC depuis le début de saison. Au contraire, l'ancien joueur de Santos a enchaîné les erreurs et les mauvais choix, entraînant dans son sillage tous ses coéquipiers. Caen n’a pas tardé pour en profiter en scorant d’entrée grâce à Damien Da Silva, complètement seul à la réception d’un corner d’Hervé Bazile (1-0, 5e). Premier but de la saison pour des Caennais solides, portés par un Julien Féret toujours aussi important et l’apport précieux d’un Ait Benasser, qui ont fait déjouer des Lillois sans inspiration.

L’entrée de Nicolas De Préville à la mi-temps à la place d’un Luiz Araujo totalement invisible réveille quelque peu un public nordiste qui n'a pas hésité à afficher son mécontentement quant au contenu proposé par ses joueurs. Mais Fodé Ballo-Touré (50e) puis Nicolas Pépé (61e) font briller un Vercoutre solide sur sa ligne avant qu’Ivan Santini ne récompense le travail de Caennais appliqués en reprenant au deuxième poteau une bonne remise de Ronny Rodelin (2-0, 69e). Le coup est parfait pour des Normands qui s'offrent un peu d'air après deux défaites initiales. Pour Lille, la faillite autant individuelle que collective plonge déjà le club dans le doute. Bielsa a encore du travail...

Mathieu Aellen