Les Lillois font la fête
Les Lillois font la fête | AFP - Denis Charlet

Lille en fête

Publié le , modifié le

Plus de 15.000 Lillois ont célébré les joueurs du Losc ce dimanche dans la capitale des Flandres après leur victoire face au PSG en finale de la Coupe de France, plus d'un demi-siècle après le dernier sacre du club nordiste dans une compétition nationale. Une immense clameur a salué l'arrivée des Dogues sur une estrade installée devant l'hôtel de ville de Lille où ils avaient été auparavant accueillis par la maire de la ville, Martine Aubry.

"Il reste trois jours dans le championnat, on espère gagner un nouveau trophée, vous pouvez compter sur nous", a lancé à la foule l'entraîneur du onze lillois, Rudi Garcia, la coupe tenue à bouts de bras avec le président du Losc, Michel Seydoux. Martine Aubry a fait part aux journalistes de son "bonheur immense". C'est un bonheur incroyable au terme d'une finale extraordinaire. Tous les lillois qui sont dehors, tous les élus, attendent la suite, avec le doublé peut-être dès mercredi", a-t-elle déclaré. Héros du match contre le PSG au Stade de France, le milieu de terrain du LOSC, Ludovic Obraniak, est revenu sur son superbe but - le seul de la rencontre - marqué à la 90e minute du temps réglementaire alors qu'il venait de rentrer (79) en remplacement de Moussa Sow. 

Pierre Mauroy: "Une consécration"

"C'est un coup-franc excentré. J'ai l'habitude de viser au 2ème poteau (...). La balle part avec un effet un peu plongeant et retombe dans le petit filet (...). C'est tout bénéfice pour moi, pour le Losc et pour Lille . Je suis très heureux", a-t-il expliqué. Le Brésilien Tulio de Melo a également exprimé sa joie d'avoir participé à l'aventure. "Ils attendaient cette finale depuis 56 ans. Aujourd'hui, c'est la délivrance", a-t-il déclaré en direct sur France 3. Enfin l'ancien maire socialiste de Lille (1973-2001), Pierre Mauroy, qui avait 26 ans lors de la dernière victoire du Losc en Coupe de France en 1955, s'est déclaré "très heureux de cette victoire". "C'est une consécration qui me va droit au coeur", s'est-il réjoui.

AFP