Dimitri Payet - Lille 2012
Dimitri Payet a offert l'ouverture du score à Lille face à Troyes | AFP - JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET

Lille craque face à Troyes (1-1)

Publié le , modifié le

Longtemps dominateurs, les Lillois ont craqué en fin de rencontre face à Troyes (1-1). Un but dans les dernières minutes de Grax (88e) a permis aux promus de décrocher leur deuxième point de la saison. Auparavant, un but de Dimitri Payet (38e) avait débloqué la situation. C'est une nouvelle déception pour les hommes de Rudi Garcia après leur revers face au PSG.

Les Dogues espéraient se reprendre. C'est raté. Deux semaines après leur revers en recevant le PSG, Lille avait faim de revanche. L'occasion était pourtant belle en se déplaçant sur la pelouse de l'Estac, tout juste promu et largement dans les cordes des hommes de Rudi Garcia. Avec Marvin Martin à la baguette et le retour de Mathieu Debuchy, les Nordistes ont affiché un visage plus convainquant dans le petit jeu mais une fois de plus de graves lacunes défensives pour céder en fin de rencontre sur un but de Sébastien Grax. Sa première réalisation en L1 depuis avril 2008 et un but avec Sochaux.

Avec trois nuls et une seule victoire au compteur, Lille remonte provisoirement à la 10e place du classement. Un match nul qui ne remet pas en confiance le champion de France 2010-2011, quatre jours avant d'accueillir dans son grand stade le BATE Borisov mercredi, en Ligue des Champions.

Six points en cinq journées

Benoît Pedretti (milieu de terrain de Lille ): "On a un grand sentiment de frustration car on mène au score et on maîtrise globalement le match avec une grosse possession de balle. Dans le contenu, on est au-dessus et on n'a pas été spécialement en difficulté, mais il a suffi d'une ouverture. On n'est pas inquiets. Mercredi, ce sera un autre match, une autre compétition, on sera à 100 % contre Borisov."

Samedi, au stade de l'Aube, Lille n'a jamais vraiment été souverain. La cage de Landreau a d'ailleurs tremblé la première sur un poteau de Nivet (10e). Pas de quoi rassurer Pedretti et consorts qui ont dû attendre un premier pétard de Payet (18e) depuis l'extérieur de la surface pour reprendre des couleurs. Même l'ouverture du score de Dimitri Payet (39e) ne rassurait qu'à moitié. Bien inspiré, l'international français récupérait un ballon mal dégagé de Rincon du gauche avant d'enchaîner parfaitement du droit. Une frappe imparable à l'entrée de la surface qui heurtait le poteau de Yohann Thuram avant de rentrer.

Un but qui venait concrétiser la légère domination lilloise, après une belle demi-volée de Martin bien captée par Thuram qui ne se laissait pas surprendre par le contre-pied et arrêtait le tir. Très déçu, Martin partageait son amertume à voir son équipe se faire rejoindre au score une fois de plus cette saison. "On faisait un très bon match. Mais vers la fin ils ont poussé et c'est dommage d'avoir craqué. Ca fait plusieurs matchs qu'on laisse filer des points". Avec seulement six points en cinq journées, les Dogues vont devoir se ressaisir.

Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "Non, ce n'est pas un bon résultat, c'est clair. Surtout quand vous menez 1-0 à la 87e minute. On fait une première période plutôt bonne. En deuxième période, on ne joue pas pour marquer un deuxième but.Un cadeau défensif, manifestement l'absence de communication entre nos deux défenseurs (Béria et Debuchy), nous coûte deux points. Ce n'est pas une bonne opération pour nous".