Lille Moussa Sow Balmont joie 2011
La joie du buteur lillois Moussa Söw, avec Florent Balmont | AFP - Philippe Huguen

Lille cherche son rythme

Publié le , modifié le

En mettant fin à une série de cinq nuls consécutifs dont trois le L1 grâce à un succès sur Rennes (2-0), Lille espère avoir enfin trouvé la bonne carburation. Cela reste à confirmer samedi sur la pelouse d'Auxerre. Rudy Garcia pourra compter sur la quasi totalité de son effectif. Dimitri Payet (genou) et Aurélien Chedjou (cuisse) sont aptes, même si Garcia a mis un bémol sur leur participation en Bourgogne.

"Quand on n'a pas joué depuis cinq semaines, il faut rester prudent", a-t-il affirmé. Mais l'entraîneur nordiste a un autre cheval de bataille, le calendrier démentiel imposé par la Ligue des champions et la L1. "Cette trêve, on en avait bien besoin, surtout au sortir de sept matchs consécutifs durant lesquels les joueurs ont beaucoup puisé. Nous sommes désormais à l’aube d’une nouvelle série d’autant de rencontres que nous allons disputer dans un intervalle encore plus rapproché, indique Rudy Garcia en mode "JMA". On se demande vraiment si tout est mis en œuvre pour que nous disputions toutes les compétitions à fond et dans les meilleures conditions. La seule question que je me pose aujourd’hui, c’est de savoir quand vais-je aligner la CFA : à Valenciennes ou à Evian-TG ? Car avec une telle programmation, ce n’est pas possible autrement." Oui, enfin ce n'est pas la mine non plus surtout que les Dogues débutent par un voyage à Auxerre. Certes, les Bourguignons sont toujours difficiles à bouger mais il y a pire après une trève internationale. Garcia est d'ailleurs bien conscient de l'enjeu et du risque de laisser le PSG s'échapper au classement (ndlr : Paris dispose de quatre points d'avance)" Mais nous devons être capables de bien nous concentrer sur cette reprise si nous voulons rester au contact des meilleurs." En récupérant Payet et Chedjou, le Losc a des arguments pour dévorer le calendrier plutôt que de le subir d'autant que "d’autres joueurs sont à présent dans le rythme : Laurent Bonnart, Joe Cole, David Rozehnal ou Irek Jelen." Le nouveau Lille est arrivé ?

Après sa défaite à Paris, Lyon va tenter de se relancer samedi en recevant le dernier de la classe Nancy. Et ça tombe bien car Rémi Garde récupère trois joueurs de retour de blessure (Cris, Ederson et Gourcuff) en attendant Lisandro mardi. L'OL reste toutefois sur ses gardes car les Lorrains ont remis leur bleu de chauffe. "Ce n’est pas une bonne chose comme certains le pensent, affirme le coach lyonnais sujet de son futur adversaire. Je me méfie de cette étiquette de lanterne rouge. Nancy n’a peut-être pas encore trouvé tout à fait son jeu, mais cette équipe sera difficile à bouger." Dauphin de Paris, Montpellier reçoit Dijon avec pour objectif les trois points. "Il ne faut pas baisser notre niveau d'exigence et arriver à gommer ces petits détails qui peuvent nous faire perdre des points, prévient l'expérimenté Romain Pitau. Si l'on veut grandir, je pense qu'il faut regarder dans ce sens là. Il ne faut pas se contenter de ce qu'on fait, il faut aller chercher un peu plus haut."

Plus haut, ce sera le leitmotiv d'Evian - St-Etienne et Brest - Caen. Surtout en Bretagne où les Brestois flirtent avec la zone rouge. En Savoie, le Parc des Sports d'Annecy affichera complet pour la réception des Verts. ETG espère tirer profit des faiblesses défensives de l'ASSE pour s'imposer. Sans Mignot (plâtré à la cheville) et Paulao suspendu, les hommes de Galtier seront en danger.