Lille-Bordeaux: 2-1

Lille-Bordeaux: 2-1

Publié le , modifié le

Victorieux de Bordeaux (2-1), le LOSC maintient l’écart avec Saint-Etienne en haut du classement. A trois journées de la fin et avec sept point d’avances, on voit mal les Dogues laisser échapper leur place sur le podium.

Lille a avancé masqué, Lille n’a pas fait de bruit, Lille a laissé l’OL et l’OM s’empêtrer dans l’inconstance. Lille en retire les bénéfices aujourd’hui. Toute la saison, les joueurs de René Girard ont maintenu un niveau égal, sans jamais briller mais sans jamais lever le pied non plus. A trois journées de la fin, et après leur victoire sur Bordeaux, les Dogues sont plus que jamais en position de terminer sur le podium en compagnie de Paris et de Monaco, les deux mastodontes de notre championnat.

Contre des Bordelais qui n’ont plus à espérer de cette saison, une nouvelle fois bien médiocres, les Lillois ont dominé de bout en bout une rencontre à sens unique. Toutefois, cette domination est apparue, comme souvent malheureusement avec le LOSC, stérile dans un premier temps. Il a fallu attendre la 23e minute pour voir la première occasion lilloise. Une occasion qui a fait mouche. Parti sur le côté droit, Origi sert Balmont dans son dos. Le milieu de terrain du LOSC jette un coup d’œil dans l’axe et adresse une merveille de centre à Kalou qui ne se fait pas prier pour reprendre de la tête et tromper Carrasso. Dès lors, on se doute que René Girard et ses hommes ont fait le plus dur. Surtout quand on voit la production bordelaise, tout proche d’être indigeste.

Kjaer tue puis relance le suspens

La deuxième période part sur des bases élevées pour les Nordistes qui se créent immédiatement plusieurs occasions mais ni Kalou, qui bute sur Carrasso avant de toucher le poteau, ni Balmont ne parviennent à faire le break. Il faut attendre la 68e minute et un coup-franc aux abords de la surface bordelaise pour que le match s’emballe. Simon Kjaer expédie un missile que Carrasso ne peut que repousser. Mendes marque dans le but vide pour donner un avantage confortable à son équipe.

Avantage de courte durée puisque dans la foulée, le même Kjaer relance le match en commettant la faute dans la surface sur Jussié. Le Brésilien transforme lui-même le penalty et permet à Bordeaux de marquer alors même que les joueurs de Francis Gillot ne se sont pas procuré une seule occasion franche de la partie. Malgré tout, la logique est respectée puisque Lille l'emporte finalement après n'avoir finalement que peu tremblé dans les dernières minutes. Salomon Kalou se permet le luxe de rater un penalty dans les arrêts de jeu. Sans conséquences. Ce soir, Lille peut déjà commencer à penser à son programme d'intersaison car il faudra, sans doute, jouer un tour préliminaire de Ligue des Champions en juillet prochain.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot