Michel Der Zakarian, le coach du FC Nantes
Michel Der Zakarian | Franck Dubray

Ligue 1/Nantes Der Zakarian: "On a frisé la correctionnelle"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Nantes Michel Der Zakarian s'est satisfait du point du match nul concédé ce dimanche contre Metz (0-0), estimant que son équipe avait "frisé la correctionnelle" lors de la 20e journée de Ligue 1.

Votre équipe a beaucoup essayé mais peu réussi, êtes vous déçu du  résultat?
MDZ: "C'était un match fermé. On a fait une bonne entame, un premier quart  d'heure intéressant. Après on a pas su concrétiser à ce moment-là. On a eu deux  ou trois situations. Après le match a été beaucoup plus fermé, avec beaucoup de  déchet technique, un manque de mobilité... Et en deuxième mi-temps on n'a pas  sur résoudre le problème qu'ils nous posaient. On n'a pas su les contourner. Et  deux ou trois fois on a frisé la correctionnelle."

   
Jordan Veretout a joué plus bas que d'habitude et vous avez été moins  dangereux sur les ailes. Qu'est ce qui a manqué à votre équipe?
MDZ: "Cela a manqué de folie, de justesse, un peu de tout. Jordan (Veretout),  son rôle aujourd'hui c'était de récupérer les ballons et d'alimenter les  joueurs de devant. Mais il ne peut pas tout faire. Il y a d'autres joueurs qui  doivent animer les couloirs. Notre entame sur le côté droit a été bien en  première mi-temps, après en deuxième mi-temps ça s'est éteint et à gauche on a  rien fait de tout le match. Metz a bien bloqué aussi les transmissions. Et  notre manque de justesse technique a engendré des pertes de balle. Quand tu  perds le ballon vite, tu ne peux pas déstabiliser une équipe. Il faut trouver  d'autres relais pour faire des décalages."
   
On vous sent presque content du match nul dans ces conditions...
MDZ: "Bien sûr. On le dit souvent, quand tu ne peux pas gagner, il faut  savoir ne pas le perdre. Si la frappe (de Bouna Sarr, ndlr) va sous la barre,  on a perdu le match. Mais elle tape la barre. Tant mieux pour nous.  Il faut se  souvenir il y a quinze jours quand on a joué contre eux, pendant une heure ils  nous ont baladé. Après ce qu'ont fait les joueurs pour égaliser et pour gagner  le match c'était extraordinaire mais la première heure était catastrophique.  Aujourd'hui on prend un point. Autant au match aller (1-1), je pense qu'on  aurait pu prendre les trois, autant là Metz mérite son match nul."

AFP