Ligue 1 : Vainqueur du derby contre Lens, Lille seul leader de Ligue 1

Publié le , modifié le

De notre envoyé·e spécial·e Adrien Hemard
Lille Lens
Burak Yilmaz ouvre le score pour Lille dans le derby contre Lens. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Derby du Nord et derby à enjeux : pour la première fois depuis mai 2015, Lille et Lens croisaient le fer en clôture de la 7e journée de Ligue 1. Un choc attendu entre les deux rivaux du nord de la France, mais aussi entre deux équipes qui pouvaient prendre la tête du championnat en cas de victoire. Finalement, la logique a été respectée puisque le LOSC s'est imposé ...sans trembler 4-0. Une victoire qui propulse Lille à la 1ere place de L1, tandis que Lens tombe du podium.

Pour son grand retour après cinq ans d’absence, le derby du nord n’a pas été à la hauteur du spectacle proposé par les supporters des deux camps tout au long de la semaine. Loin du feu d’artifice assuré par les supporters Sang & Or plus tôt dans l’après-midi dans les rues de Lens et jusque sur l’autoroute A1, la rencontre a été globalement maîtrisée par un LOSC d'abord peu spectaculaire, mais tout simplement supérieur au promu lensois, impuissant face à la vitesse lilloise et réduit à 9 en fin de match... Une domination facilitée par l’ouverture du score précoce de Yilmaz (11e), le break de Bamba dès la reprise (47e), mais surtout par les exclusions des  Lensois Gradit (57e) et Michelin (74e), avant qu'Ikoné et Yazici n'alourdissent l'addition. Bref, une soirée à oublier pour le RC Lens, mais pas pour le LOSC et ses supporters qui, cerise sur le gâteau, prennent la tête de la Ligue 1. 

Burak a la frite

Devant des tribunes tristement vides, le 111e derby du Nord a eu du mal à se lancer, malgré les chants diffusés par les hauts parleurs de l’enceinte lilloise, dont le toit était fermé. Sur le terrain, le LOSC a pris les choses en main d’entrée face à un promu lensois qui tentait de répondre par l’engagement physique. Après quelques approches timides et approximatives, les Lillois trouvaient la faille sur coup de pied arrêté. Un coup franc lointain, plein axe, botté par Renato Sanches rebondissait sur les têtes de Fonte puis André, avant que Burak, à l’affût au second poteau, n’ajuste Leca de la tête, lui aussi, tout en maîtrise (1-0, 11e). Le troisième but en trois matches pour l’attaquant turc du LOSC.

à voir aussi Lille-Lens : cinq ans après et malgré le huis clos, le derby du Nord est de retour Lille-Lens : cinq ans après et malgré le huis clos, le derby du Nord est de retour

Inoffensifs depuis le début de la rencontre, les Lensois accusaient le coup. De son côté, Lille montait en régime avec quelques coups francs, avant d’enfin se procurer une occasion dans le jeu, suite à un déboulé de Bamba côté gauche, mais la frappe d’Araujo était contrée (27e). Pauvre en occasion, ce derby du Nord commençait alors à se durcir, à l’image d’une intervention trop musclée de Gradit sur Bamba, sanctionné d’un premier carton jaune. A la 36e minute, Gaël Kakuta décidait qu’il était temps que le RC Lens tente sa première frappe : à côté. Piqués par cette réaction, les Lillois repartaient à l’attaque, menés par un Luiz Araujo des grands soirs. Sur sa meilleure opportunité, le Brésilien préféré à Ikoné était toutefois écœuré par Leca au bout d’un contre bien mené (43e).

Les Sang & Or voient rouge

Décidé à vite plier l’affaire, le LOSC revenait sur la pelouse avec plus de conviction et de justesse technique. Pas une bonne nouvelle pour des lensois courageux, mais dépassés et trop imprécis pour créer le danger. Deux minutes à peine après la reprise, un débordement de Celik suivi d’un centre rasant surprenait toute la défense Sang & Or, aspirée par un appel de Jonathan David au premier poteau. Derrière, seul dans les six mètres, Jonathan Bamba, presque surpris, avait tout le temps de contrôler pour ajuster Leca (2-0, 47e). Un coup de massue pour le RC Lens, qui n’allait pas s’en relever.



Après un nouvel avertissement signé Bamba (55e), Jonathan Gradit était encore en retard sur Burak Yilmaz. Le second carton jaune était inévitable pour le défenseur lensois, exclu logiquement (57e). A 10 contre 11, la mission devenait impossible pour le RC Lens. D’autant que Jonathan Ikoné, entré en jeu, décidait de donner tort à son coach en inscrivant un bijou du gauche, après un bel enchaînement à l’entrée de la surface (3-0, 68e). A l'image de Clément Michelin lui aussi expulsé pour un tacle par derrière sur Bamba (74e), le RC Lens était totalement hors du coup et concédait même un quatrième but signé Yusuf Yazici, tout juste entrée en jeu (4-0, 79e). La fin de match virait à la passe à dix, le ballon étant aimanté par les pieds lillois. Invaincus sur leur pelouse face à Lens depuis un soir de 2003, Lille prolonge la série et conserve sa couronne régionale. Mieux : le LOSC enfile celle nationale, puisqu'il est ce soir en tête de la Ligue 1 pour la première fois depuis 2014. Retour vers la friture.

à voir aussi Ligue 1 : Revivez le derby Lille - Lens Ligue 1 : Revivez le derby Lille - Lens
De notre envoyé·e spécial·e Adrien Hemard @AdrienHemard