Vahid Halilhodzic, le nouveau coach de Nantes
Vahid Halilhodzic, le nouveau coach de Nantes | AFP - NICOLAS TUCAT

Ligue 1 - Vahid Halilhodzic: "Il nous a tout manqué"

Publié le , modifié le

Pour son premier match sur le banc de son club de Nantes, Vahid Halilhodzic a subi une déroute à Bordeaux (3-0) lors de la 9e journée de Ligue 1. "Après dix minutes, on était dominé partout, physiquement, tactiquement. Individuellement et collectivement", analysé le coach nantais après le match. "Il nous a tout manqué." Et de conclure: "Si quelqu'un d'autre me propose ça, je ne viens jamais. Mais pour le Football Club de Nantes, je ne pouvais pas refuser."

- Comment expliquez-vous ce début de match catastrophique de votre équipe qui encaisse deux buts en moins de 10 minutes ?
Vahid Halilhodzic
: "J'avais prévu un match complètement différent. On a été dominé tout le temps. Mais, après dix minutes, je ne vais pas entrer dans les détails, on était dominé partout, physiquement, tactiquement. Individuellement et collectivement. Mais je ne veux pas critiquer car, au départ, je savais que ce serait extrêmement difficile. La petite satisfaction, c'est peut-être la petite réaction de l'équipe en deuxième période. Mais on ne peut s'en satisfaire. A la mi-temps, j'ai dit aux gars: +On n'est pas prêt, ni physiquement, ni techniquement, ni tactiquement+".

- Vous aviez réclamé des guerriers pour ce match, les avez-vous eu et qu'est-ce qu'il a manqué au FC Nantes pour rivaliser ?
V.H.:
"Tout ! Physique, tactique, mental. Il nous a tout manqué. Il faut dire la vérité. A la télévision, tu peux voir certaines choses mais, en travaillant avec le groupe cette semaine, tu vois ce qui ne va pas. Je pense que les joueurs se sont battus. Mais le gars, quand il est rapide et qu'il passe à côté de toi comme une Ferrari, tu peux être guerrier, il faut le rattraper. Les joueurs ont donné le maximum. Mais cela ne suffit pas". 

- La situation de Nantes est donc plus grave que vous ne le pensiez ?
V.H.:
"Cette performance m'inquiète. Quand on subit une telle domination tactique, technique et en vitesse, on comprend pourquoi Nantes est dans cette position (19e). C'est tout à fait normal. Si quelqu'un d'autre me propose ça, je ne viens jamais. Mais pour le Football Club de Nantes, je ne pouvais pas refuser. Il nous reste un travail considérable". 

AFP