Cheick Diabaté
L'an dernier l'arrivée de Cheick Diabaté avait contribué au maintien du FC Metz. | Jean Christophe VERHAEGEN / AFP

Mercato (1/3) : Urgent club de Ligue 1 recherche joueur pour...

Publié le , modifié le

Le mercato hivernal ouvre ses portes le 1er janvier 2018. Les premières tractations sont déjà lancées. Certains joueurs ont déjà donné leur accord pour changer d'air. En Ligue 1, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Pas la même épaisseur de portefeuille, pas les mêmes perspectives en championnat et surtout pas les mêmes besoins sur le terrain. Premier épisode de notre série sur les enjeux du mercato à venir en Ligue 1, consacré aux clubs dans l'urgence de trouver la ou les perles rares pour se sortir de situations compliquées. Parmi eux, Saint-Etienne, Bordeaux, Lille, Angers, Metz et dans une moindre mesure Caen, ont besoin d'injecter du sang neuf.

Les deux grosses déceptions de ce début de saison, Bordeaux et Saint-Etienne, sont dos au mur. Respectivement 15 et 16èmes, les deux formations n'ont qu'un point d'avance sur Lille, barragiste et seulement deux sur le premier relégable, Angers. Pourtant les deux places fortes du championnat de France avaient très bien entamé leur saison. A l'issue de la septième journée, elles étaient encore dans les places européennes.

Depuis, Bordeaux a inscrit 5 points et Saint-Etienne 6, le tout en 12 journées.
Depuis, Bordeaux a inscrit 5 points et Saint-Etienne 6, le tout en 12 journées.

Dans le Forez, le contexte est délétère. En plus des mauvais résultats du club, l'entraîneur initial, Oscar Garcia, a quitté le navire en cours de route. Pour le remplacer, opération bricolage. Julien Sablé a été promu à la tête de l'équipe, puis avant la 19ème journée c'est Jean-Louis Gasset qui a repris les rênes. L'éternelle rivalité entre les deux présidents Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n'arrange pas la situation.

Le responsable de la cellule recrutement, David Wantier, est surveillé. Ce dernier "jouera gros" selon L'Equipe. Et sa tâche ne sera pas simple puisque les Stéphanois seraient à la recherche d'un joueur à chaque ligne. Un défenseur central, un milieu et un attaquant seraient recherchés. Et il y aura du mouvement rapidement. Roland Romeyer aimerait que les recrues arrivent pour le stage en Espagne (du 1er au 5 janvier). 

Trois noms reviennent régulièrement ces derniers jours, ceux de Simon Kjaer (défenseur du FC Séville), Paul-Georges Ntep (ailier de Wolfsbourg) et Majeed Waris (attaquant placardisé de Lorient). Pour les deux premiers il y a peu de chances de voir le mouvement se finaliser même si leur temps de jeu est jugé insatisfaisant. Jouer le maintien avec Saint-Etienne en France n'est pas forcément l'objectif, surtout quand on joue encore la Ligue des Champions (pour Kjaer). 

L'ASSE pourrait se résoudre à rappeler de leur prêt Robert Beric (Anderlecht) et Oussama Tannane (Las Palmas). L'Equipe prévoit une dizaine de mouvements dans le Forez, en comptant les départs. Katranis, Lacroix, M'Bengue et Söderlund ont de très fortes chances de faire leurs valises. Jonathan Bamba pourrait aussi quitter le club étant donné que sa prolongation de contrat traîne toujours. Il est libre à la fin de la saison.

Eviter le naufrage à Bordeaux

Chantier d'envergure à Bordeaux aussi.  Un défenseur central, un latéral gauche, un milieu et un buteur sont visés. Les noms de Clément Grenier (placardisé à Lyon) et du défenseur international serbe Stefan Mitrovic (La Gantoise). 10 millions d'euros pourraient être débloqués pour aider l'entraîneur Jocelyn Gourvennec, confirmé dans ses fonctions, à sauver Bordeaux de la noyade. 

7 joueurs sont susceptibles de s'en aller. Parmi eux, le Brésilien Malcom, courtisé par le Borussia Dortmund depuis l'été. Les Girondins devront faire un choix entre un renflouage des caisses (le joueur est estimé à plus de 30 millions d'euros) et la conservation du meilleur joueur de leur effectif. Vada, Laborde, Poundjé, Contento, Gajic et Matheus ne seront pas aussi retenus.

Ça bouge en zone rouge ?

Metz, Angers et Lille occupent les trois dernières places du classement et doivent absolument quitter la zone rouge avant la 38ème journée. Le mercato est l'occasion d'opérer quelques ajustements. Metz a relevé la tête lors des deux dernières journées mais est toujours décroché. Un défenseur central, un milieu défensif et un milieu offensif sont recherchés. Seule piste pour l'instant ? L'ancien Lorientais Sadio Diallo (Malatyaspor). 

Le club lorrain a un avantage sur les deux autres relégables : les recettes du transfert d'Ismaila Sarr cet été (20 millions d'euros). Au rayon des départs, difficile d'y voir clair mais le défenseur central Philipp Wollscheid arrivé cet été, et dont on attend les premières minutes de jeu, pourrait déjà quitter la Ligue 1. 

Angers, de son côté, devra lutter pour conserver Karl Toko Ekambi, à qui la Premier League fait les yeux doux. Le club traîne aussi un problème important. Le départ de Cheikh Ndoye n'a pas été compensé de manière fructueuse. Un impact player au milieu de terrain est ardemment désiré. Le nom de John Bostock (RC Lens), meilleur joueur de Ligue 2 l'an passé, a été mis en avant dernièrement. 

Enfin, l'urgence est tout aussi importante à Lille. Mais le club est interdit de recrutement (en attendant qu'il fasse appel). La seule option laissée à Gérard Lopez est le recrutement d'un coach capable de sortir le LOSC des tréfonds du classement. Un LOSC qui devra choisir entre combler son déficit en laissant partir des joueurs avec une valeur marchande (Thiago Mendes, scruté par l'OM) ou décider de s'en sortir avec les moyens du bord.

Andréa La Perna @A_LaPerna