Neymar
Neymar | Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Ligue 1 : Un PSG tout en maîtrise face à Caen (3-0)

Publié le , modifié le

Le PSG s'est facilement imposé sur sa pelouse face à Caen (3-0) lors du dernier match de cette 1re journée de Ligue 1. Rapidement mis à l'abri par un but de Neymar sur une erreur de Samba, les Parisiens n'ont jamais été inquiétés par des Caennais combatifs mais limités. Adrien Rabiot et Timothy Weah ont marqué les autres buts parisiens. Les Parisiens sont deuxième au classement derrière Marseille, vainqueur 4-0 de Toulouse vendredi.

C'était un PSG remanié, avec trois joueurs de moins de 20 ans (Dagba, N'soki, Bernede) dans le 11 (un record depuis le 19 octobre 2013) qui débutait ce premier match de l'exercice 2018-2019 de Ligue 1. Sans Cavani, Meunier ou Mbappé, les Parisiens n'ont pourtant jamais été inquiétés par une équipe de Caen généreuse mais trop limitée techniquement. 

Et très vite, Paris va prendre les devants. Sur une mauvaise relance de Samba, Nkunku récupère le cuir proche de la surface et glisse immédiatement à Neymar, resté en pointe. Le Brésilien trompe facilement le gardien caennais d'un plat du pied gauche (10').

Record de buts marqués depuis 41 ans

Pour son premier match en Ligue 1, Gianluigi Buffon a dû attendre 19 minutes pour s'employer sur une lourde frappe en hauteur de Tchokounté. Il est devenu du même coup le gardien plus âgé à disputer un match de L1 (40 ans et 6 mois) devant Ronan Le Crom.

Très vite, le jeu penche à droite sur Nkunku et Dagba, qui laissent néanmoins beaucoup d'espaces dans leur dos. Les Caennais, notamment par l'initiative de Ninga, en profitent mais gèrent mal leurs contres.

Le PSG va creuser l'écart par Adrien Rabiot à la 34e minute. Au départ de l'action, le Parisien lance Angel Di Maria en profondeur dans l'axe. L'Argentin se décale sur la droite, efface Djiku et centre fort devant le but pour Rabiot à la conclusion.  Avec 32 buts marqués, cette première journée bat un record datant de la saison 77/78.

Buffon sauvé par son poteau

Les Caennais tentent de se rebiffer en jouant en première intention sur les contres, et la tête de Thiago Silva sur la frappe de Tchokounté est proche de tromper Buffon. A la mi-temps, Paris a déjà fait le travail face à une équipe de Caen impuissante : 4 tirs, 4 cadrés, 2 buts.

Plus haut en seconde période, les Normands progressent mieux et touchent même le montant de Buffon sur un coup-franc brossé de Peeters (52'). Samba repousse les assauts parisiens, qui baissent le rythme offensif. 

Samba fautif sur deux buts

Caen, qu'on imaginait se faire avaler par l'ogre parisien après les deux buts, fait plus que résister en fin de match et se procure finalement quelques occasions franches. C'était sans oublier la fébrilité de Brice Samba. Sur une passe en retrait déjà dangereuse de Djiku, le gardien caennais contrôle mal la balle. Timothy Weah, rentré à la place de Neymar, se jette dans ses pieds et pousse le ballon dans le but (89').

Pour le PSG, c'est une entrée en matière tranquille avant de récupérer ses cadres mondialistes. Caen n'a lui remporté que trois de ses vingt-cinq derniers matches de Ligue 1 (sept nuls, quinze défaites), dont aucun des onze derniers (trois nuls, huit défaites).

Les équipes : 

Paris Saint-Germain : Buffon - Dagba, T.Silva, Marquinhos, Nsoki - Bernede, Diarra, Rabiot - Nkunku, Neymar, Di Maria.
Caen : Samba - Mbengue, Djiku, Genevois, Armougom - Peeters, Oniangué, Fajr - Tchokounté, Ninga, Deminguet