Ligue 1 : un PSG convaincant et appliqué s'impose à Reims

Publié le , modifié le

De notre envoyé·e spécial·e Adrien Hemard
Paris Saint Germain

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour clore la 5e journée de Ligue 1, un déplacement court mais périlleux attendait le PSG à Reims. Face à de valeureux champenois, les Parisiens se sont imposés 2 à 0. Mis sur les rails par un doublé de Mauro Icardi, Paris a maîtrisé les débats sans briller, mais sans trembler non plus. Après des semaines agitées, le calme revient au PSG, qui grimpe à la 7e place du classement après cette belle victoire 2 à 0 au Stade Auguste-Delaune.

Après deux défaites inaugurales à Lens puis contre l’OM, le PSG retrouve son rythme de croisière en Ligue 1. Sur la pelouse d’Auguste-Delaune à Reims, les Parisiens ont signé une troisième victoire de rang en Ligue 1 grâce à un doublé de Mauro Icardi (0-2). Muet depuis fin février, le buteur argentin du PSG a enfin vaincu le signe indien. De bon augure pour Paris qui a affiché des progrès dans le jeu, et surtout dans l’implication, au cours d’une soirée parfaitement maîtrisée par des Parisiens appliqués, à défaut d’être brillants. Pour l’instant. De son côté, Reims reste 19e, mais s’est donné des raisons d’espérer.

Icardi, 7 mois plus tard

Pour le grand retour des 4 Fantastiques dans le onze titulaire, Thomas Tuchel avait décidé d’innover un peu : pas de 4-4-2 mais un 4-3-3 hyper offensif avec un trio Mbappé - Icardi - Di Maria devant, soutenu par un duo Neymar-Draxler au milieu, couverts par Paredes en position de sentinelle. Une organisation nouvelle, résolument offensive et qui n’a pas tardé à porter ses fruits. Après un début de match rythmé, Mauro Icardi trouvait la faille sur une frappe croisée limpide dans la surface, bien servi par Mbappé (1-0, 8e). Le premier but pour l’Argentin depuis… le 29 février : une délivrance pour lui, et un coup de massue pour le Stade de Reims.

Jusque-là, les Champenois avaient en effet été plutôt fringants. Trois jours après leur piteuse élimination en Europa League, les Rémois affichaient bien plus d’intentions, notamment offensives, surtout grâce à la pépite Nathanaël Mbuku, enfin titularisé dans le couloir gauche. Mais à chaque fois, Reims pêchait dans la dernière passe, ou le dernier geste. Soulagé par l’ouverture du score, le PSG prenait peu à peu le contrôle du match, affichant une maîtrise devenue inhabituelle ces dernières semaines à Paris, mais tout sauf surprenante. La circulation était fluide entre les joueurs parisiens, qui multipliaient les tentatives par Draxler (11e), Di Maria (13e, 23e), ou Icardi qui obligeait Rajkovic à une parade spectaculaire à bout portant (16e).

à voir aussi Ligue 1 (5e journée): revivez la victoire du Paris Saint-Germain à Reims Ligue 1 (5e journée): revivez la victoire du Paris Saint-Germain à Reims

En fin de première période, le PSG finissait par piquer du nez. Mais les Parisiens pouvaient compter sur Neymar, en grande forme, pour les réveiller. Parti seul du côté gauche, le Brésilien réalisait un festival, enrhumant Foket puis Maresic dans la surface, avant de trop ouvrir son pied (41e). Dans la continuité, il réalisait un nouveau café-crème avant de décaler Icardi, repris par un gros retour d’Abdelhamid. Deux éclairs de génie, puis la mi-temps. 

Paris appliqué, Reims en progrès

Après la pause, Neymar affichait un autre visage : celui du clasico, du joueur plus occupé à chambrer, à rouler, à se plaindre, qu’à jouer au foot. Alors que le Brésilien perdait son sang froid, le PSG déjouait peu à peu et Reims commençait à y croire. A l’heure de jeu, Boulaye Dia touchait même le poteau sur une frappe enroulée déviée. Le tournant du match. Sur le contre, Neymar tentait une madjer, à côté. Dans la foulée, Reims emballait le match et Mbuku voyait sa frappe lointaine captée (61e). Parti en contre rapidement, le PSG en profitait pour double la mise : Mbappé, après un une-deux avec Draxler - au niveau ce soir -, servait Icardi qui poussait dans le but vide (2-0, 62e). Après une longue intervention du VAR pour suspicion de hors jeu, le but était validé et le PSG respirait.

Un scénario cruel pour Reims, punit au moment où les Champenois retrouvaient des couleurs, notamment portés par un Valon Berisha qui monte en puissance, et qu’il faudra surveiller les prochaines semaines. Maîtrisée par le PSG, malgré quelques sursauts d’orgueils champenois, la fin de match était rythmée par quelques occasions franches, mais sans vraiment s'enflammer. D’un côté, Paris savait le job fait. De l’autre, Reims savait la mission impossible. Face à un PSG aussi sérieux et appliqué, les Rouge & Blanc n’avaient pas grand chose à espérer. 

S’ils pointent toujours à la 19e place de Ligue 1 à l’issue de ce match, les Rémois vont au moins pouvoir construire sur les promesses de cette soirée, comme la solidité de Maresic, la fougue de Mbuku ou la complicité du trio Berisha-Cassama-Chavalerin. En face, le PSG enchaîne une troisième victoire de rang et grimpe à la 7e place de L1, à 4 points du leader rennais. Surtout, le PSG retrouve peu à peu son niveau après une prestation certes loin d'être aboutie, mais qui témoigne d’une progression certaine dans le jeu. Sur le terrain et au classement, Paris est encore loin de son rang : mais une chose est sûre, le PSG s’en rapproche. 

De notre envoyé·e spécial·e Adrien Hemard @AdrienHemard