Mbappé
Mbappé, atout majeur du PSG | FRANCK FIFE / AFP

Ligue 1 : Paris assure, Monaco coule, Marseille évite le pire

Publié le , modifié le

Avec 9 matches en simultané, cette 19e journée de Ligue 1 s'annonçait dense, elle l'a été. Si le PSG a fait le service minimum face à Nantes (1-0), Rennes (4-0 face à Nîmes) et Saint-Etienne (3-0 face à Dijon) ont brillé. Lille s'est fait surprendre par Gradel et Toulouse (1-2), alors que Lyon et Marseille ont partagé les points face à Montpellier et Angers. Monaco continue lui de couler après sa défaite face à Guingamp (2-0).

• Le PSG a pris son temps face à Nantes

En l'absence de Neymar, c'est souvent lui l'homme providentiel. Dans un match et surtout une première mi-temps compliquée, le PSG s'en est remis à Kylian MBappé pour dominer une combative équipe de Nantes au Parc des Princes (1-0). 

Timide, presque silencieux en première période, le PSG a accéléré en deuxième mi-temps. Sans paniquer, les hommes de Thomas Tuchel ont pris la mesure de leur adversaire et comptent toujours un gouffre de 13 points d'avance sur Lille, qui conserve sa place de dauphin malgré sa défaite face à Toulouse (1-2). Le PSG part en vacances invaincu.

• Lyon peut s'en vouloir, Marseille s'est fait peur

Car Lyon a eu la mauvaise idée de faire match nul face à Montpellier (1-1). Pourtant bien mis sur les rails grâce à leur capitaine Nabil Fekir, les Gones ont concédé l'égalisation en fin de match sur un missile d'Aguilar (81').

Une égalisation globalement méritée pour Montpellier, Jason Denayer ayant sauvé les siens par deux fois en première mi-temps sur des incursions héraultaises. Avec ce nul, les Lyonnais ratent l'occasion de monter sur la deuxième marche après le revers de Lille.

Pour Marseille, le salut est venu en fin de match de Bouna Sarr sur un bon service de Florian Thauvin (84'). Le latéral marseillais a poussé le ballon du buste dans le but angevin et fait respirer l'OM qui évite une nouvelle défaite (1-1) après l'ouverture du score de Bahoken.

Stéphane Bahoken et Bouna Sarr, les deux buteurs du soir.
Stéphane Bahoken et Bouna Sarr, les deux buteurs du soir. © Jean-François MONIER / AFP

• Rennes, le tube de l'hiver

La grosse performance du soir est à mettre au crédit des Rennais. Virevoltants depuis l'arrivée de Julien Stéphan, les Bretons ont encore démontré qu'ils sont une toute autre équipe.

Vainqueurs 4-0 de Nîmes grâce à un doublé de Siebatcheu et des buts d'André et Bourigeaud, les Rennais n'en finissent plus de séduire depuis leur changement d'entraîneur.

Autre équipe rayonnante samedi, Saint-Etienne s'est lui aussi imposé sur sa pelouse face à Dijon (2-0) grâce à des buts de Khazri et Monnet-paquet.

• Monaco au fond du trou, Toulouse se donne de l'air face à Lille

Pour Monaco, les déconvenues s'enchaînent. Dans un match de la peur entre le 19e et le 20e de Ligue 1, les Monégasques ont subi la loi de Guingampais qui ont simplement profité de l'apathie des défenseurs monégasques grâce à Thuram et Roux (0-2).

Avec cette nouvelle défaite après celle face à Lyon la semaine dernière (3-0), les hommes du Rocher sombrent et voient leur adversaire du soir revenir à deux petits points. Le chantier s'annonce immense pour Thierry Henry en 2019. Pour Guingamp, c'est la première victoire de Jocelyn Gourvennec en Ligue 1 sur le banc breton.

Enfin, Toulouse s'en est lui remis comme souvent à Max-Alain Gradel pour arracher la victoire face à Lille (1-2). Supérieurs dans le jeu, les Nordistes se sont cassés les dents sur la défense toulousaine. Avec cette victoire, le deuxième sur les quinze derniers matches, les Toulousains respirent un peu et se replacent à la 13e place.

Tous les résultats 

• La décla' - Garcia: "Bien de voir l'OM réagir comme ça"

Rudi Garcia (Marseille) : "Ça fait deux matches qu'on fait deux belles deuxièmes périodes mais pas un match entier c'est ce qui nous coûte aujourd'hui les trois points. Après, c'est bien de voir l'OM réagir comme ça en deuxième période et enfin mettre ce qu'il faut sur le terrain dans tout les domaines : défensif, au niveau de l'agressivité, de la cohésion et puis du jeu. C'est là-dessus qu'on doit construire, on sait qu'on a un déficit de confiance en ce moment. Il fallait au moins atteindre la pause avec un seul but d'écart et les entrants nous ont fait beaucoup de bien. À la reprise, il va falloir reprendre du bon pied, ce sera important d'être prêt pour les matches".

• Le tweet qui confirme l'embellie rennaise